Gem Diamonds affirme que la mine de diamants de Letšeng n’est pas affectée par les troubles au Lesotho

Gem Diamonds, propriétaire et exploitant de la mine de diamants de Letšeng au Lesotho, a publié lundi un communiqué indiquant qu’il ne prévoyait aucun impact sur les opérations de la crise politique dans ce petit pays sans littoral. «Gem Diamonds Ltd (GEMD) a vu des rapports des médias sur l’activité de l’armée à Maseru, au Lesotho mais, à ce stade, notre direction au Lesotho rapporte que Maseru est calme et qu’il n’y a aucune perturbation à la mine de Letšeng de la société, située à environ 4 heures. de Maseru dans les montagnes. On ne prévoit aucun impact sur les activités de Letšeng ni sur aucune des opérations de vente et de marketing de la société en ce qui concerne la production de Letšeng. »

Le Premier ministre Thomas Thabane a fui le Lesotho pour l’Afrique du Sud samedi après que l’armée du Lesotho ait désarmé la police dans la capitale, Maseru, dans ce que le Premier ministre a appelé un coup d’État militaire.

Les pourparlers entre les différentes factions, négociés par le président sud-africain Jacob Zuma, semblent avoir eu un certain succès, les dirigeants du Lesotho ayant accepté une feuille de route avec un «calendrier clair» pour la réouverture du parlement.

Depuis qu’elle a pris le contrôle de la mine en 2006, la société a produit quatre des 20 plus gros diamants blancs de qualité jamais enregistrés.

La mine de Letšeng, située dans les montagnes Maluti dans le Royaume du Lesotho à une altitude moyenne de 3 100 m au-dessus du niveau de la mer, est l’une des plus hautes mines de diamants du monde. La mine a atteint le dollar moyen par carat le plus élevé de toutes les mines de diamants de kimberlite au monde, grâce à sa production régulière de gros diamants de première qualité.

En août 2011, un diamant blanc de 550 ct, le Letšeng Star est devenu la quatrième récupération majeure à Letšeng depuis le rachat de Gem Diamonds en 2006. Il a été précédé par le diamant blanc de 478 ct Leseli la Letšeng («  Lumière de Letšeng  ») en 2008, le diamant blanc de 603 ct Lesotho Promise en 2006 et le diamant blanc de 493 ct Letšeng Legacy en 2007. Ajoutez le 601 ct Le Lesotho Brown, récupéré en 1960, et Letšeng a produit cinq des 20 plus gros diamants bruts blancs documentés jamais enregistrés.

GEMD a acquis Letšeng en juillet 2006. Le Groupe détient 70% de la mine en partenariat avec le gouvernement du Royaume du Lesotho, qui détient les 30% restants.

Letšeng traite le minerai de deux tuyaux de kimberlite, Main et Satellite, tous deux contenant du minerai à très faible teneur (moins de 2 ct / 100 t), ainsi que des stocks existants. Depuis son acquisition, la production annuelle de Letšeng est passée de 55000 ct en 2006 à 95 053 ct en 2013, avec un pic de 114.350 ct produit en 2012.