Codelco rejoint l’ICMM et Kloppers succède à Adkerson

L’ICMM a accueilli Codelco – Corporación Nacional del Cobre de Chile – comme sa dernière société membre. Diego Hernández, président-directeur général de Codelco, a participé à sa première réunion du Conseil des PDG de l’ICMM à Londres mercredi cette semaine. «Nous sommes heureux d’avoir Codelco à bord en tant que membre de l’ICMM», a déclaré Marius Kloppers, PDG de BHP Billiton, qui a succédé ce jour-là à Richard Adkerson, PDG de Freeport-McMoRan Copper & Gold, à la présidence de l’ICMM. «Cela témoigne de l’engagement de l’entreprise à travailler avec ses pairs pour faire progresser les performances de développement durable du secteur de manière ouverte et collaborative.»Dans le cadre de son adhésion, Codelco sera tenue de rendre compte publiquement de ses performances en matière de développement durable sur une base annuelle. Sa composition a été approuvée par un groupe d’experts indépendants, étant entendu qu’elle sera en mesure d’honorer tous les engagements associés dans un délai de deux ans. C’est la troisième entreprise à rejoindre l’ICMM en utilisant le nouveau processus d’adhésion lancé en mai 2010.

Hernández a déclaré: «Notre entreprise vise à être un leader dans la manière dont nous prenons soin de l’environnement et des communautés voisines. Pour Codelco, il ne suffit plus de fournir les ressources qui profitent à tous les Chiliens, nous devons également jouer un rôle actif dans l’amélioration des normes internationales de durabilité. Tel est notre défi alors que nous rejoignons cette prestigieuse organisation.

L’ICMM a également accueilli quatre nouvelles associations parmi ses membres: la Chambre des mines du Ghana, l’Association internationale des métallurgistes du fer, l’Institut international du manganèse et l’ITRI (l’association mondiale pour l’industrie de l’étain).

«Au cours des dernières années, notre organisation s’est développée au fur et à mesure que les entreprises leaders  ont accepté les engagements que leur adhésion implique», a déclaré Anthony Hodge, président de l’ICMM. «Nous sommes impatients de travailler avec nos membres alors qu’ils continuent à promouvoir les bonnes pratiques dans l’industrie.»

Les membres de l’ICMM se réunissent trois fois par an pour discuter des défis urgents en matière de développement durable auxquels l’industrie est confrontée.

AREVA et Hydro ont été les deux premières entreprises à rejoindre l’ICMM grâce à son nouveau processus d’admission de membres. Cela a été approuvé par le Conseil des PDG de l’ICMM en mai 2010 et rend le processus de demande d’adhésion à l’ICMM plus rigoureux et transparent. L’adhésion des deux sociétés a été recommandée par un comité d’examen d’experts indépendants, étant entendu que chaque société remplit les conditions d’adhésion complète dans un délai de deux ans.

À l’époque, le président du groupe, Britt Banks, ancien avocat général de Newmont, a déclaré: «Le groupe estime qu’AREVA et Hydro ont beaucoup à apporter et apporteront des ajouts bienvenus à l’ICMM. Le niveau d’engagement et d’engagement démontré par leurs équipes de direction respectives sur les questions de l’exploitation minière durable et responsable était impressionnant.

«Le groupe AREVA est honoré de rejoindre l’ICMM et je suis personnellement très heureux d’assister aux réunions annuelles du Conseil», a déclaré Anne Lauvergeon, PDG d’AREVA. «Ce sera pour AREVA, acteur minier majeur, l’opportunité d’interagir avec toutes les sociétés minières membres et d’améliorer les bonnes pratiques».

«La mission d’Hydro est de créer une société plus viable en développant les ressources naturelles et les produits de manière innovante et efficace, ce qui est à la base de nos 105 ans d’histoire», a déclaré le président et chef de la direction d’Hydro, Svein Richard Brandtzæg. «Le récent passage d’Hydro dans le secteur des mines de bauxite au Brésil nous offre de nouvelles opportunités et de nouveaux défis. J’espère et je crois que l’ICMM sera une excellente plateforme de partage et d’apprentissage sur la manière de relever ces défis, afin de garantir que notre industrie évolue de manière responsable et durable. J’ai hâte de participer à cette importante organisation.