Une amélioration de 50% du taux de blessures avec arrêt de travail pourrait faire de l’exploitation minière l’industrie la plus sûre de l’Ontario

L’exploitation minière pourrait être l’industrie la plus sûre en Ontario selon les plus récentes statistiques disponibles de l’Ontario Mining Association. Pour les quatre premiers mois de 2010, le taux de blessures avec arrêt de travail pour le secteur minier de l’Ontario était de 0,3 pour 200 000 heures travaillées, comparativement à 0,6 pour 200 000 heures travaillées en 2009 – lorsque l’exploitation minière était le deuxième secteur le plus sûr de la province. En 2009, le taux de l’industrie minière venait juste derrière le secteur de l’éducation, qui affichait un taux d’accidents avec arrêt de 0,5 par 200 000 heures travaillées. Le taux amélioré de l’industrie minière de 0,3 est également nettement meilleur que le taux moyen d’accidents avec arrêt de travail dans tous les secteurs qui était de 1,3 en 2009. Les statistiques pour les quatre premiers mois de 2010 montrent que l’exploitation minière est six fois plus sûre que la foresterie, les soins de santé et la construction., qui avaient tous des taux d’accidents avec arrêt de travail de 1,8 en 2009. L’exploitation minière serait huit fois plus sûre que des secteurs tels que l’agriculture et les transports, qui avaient des taux d’accidents avec arrêt de travail en 2009 de 2,4 pour 200 000 heures travaillées.

Bien qu’il ne soit pas juste de comparer les chiffres de deux périodes légèrement différentes, la distance entre les secteurs est toujours frappante. Le taux de blessures avec arrêt du secteur minier de 0,3 pour les quatre premiers mois de 2010, combiné à une fréquence totale de l’aide médicale de 4,1 au cours de la même période (6,0 en 2009, une amélioration de 32%), indique des gains continus de l’exploitation minière dans ce domaine. Au cours des 20 dernières années, le secteur minier de l’Ontario a amélioré son taux de blessures avec arrêt de travail de 91% et a amélioré la fréquence totale de son aide médicale de 65%.

Un certain nombre d’initiatives et d’institutions soutiennent ces progrès. Les programmes de l’OMA, le système de responsabilité interne, les inspections et les programmes du ministère du Travail, les modifications réglementaires apportées à la formation sur les compétences de base commune, ainsi que Workplace Safety North et les syndicats, ont joué un rôle important dans ces gains. Les employés de l’industrie minière de l’Ontario sont en sécurité, hautement qualifiés, bien payés et très productifs. Cependant, bien que la performance en matière de sécurité de l’industrie minière de l’Ontario mérite certainement d’être reconnue, personne dans l’industrie ne la considérerait comme suffisamment bonne – des efforts collectifs sur de nombreux fronts pour ramener à zéro ces diverses statistiques d’incidents sont en cours dans l’ensemble de atteindre une fréquence zéro temps perdu d’ici 2015.