Une alternative viable au cyanure dans la récupération de l’or

Zhichang Liu, stagiaire postdoctoral à l’Université Northwestern de l’Illinois, et ses collègues ont découvert un nouveau processus de récupération de l’or basé sur un composant non toxique de l’amidon de maïs. Cela pourrait signifier la fin du besoin d’utiliser le cyanure dans de nombreuses opérations de récupération d’or. Plus de détails seront publiés dans le rapport de juillet du magazine sur les progrès du traitement des minéraux. L’article Isolement sélectif de l’or facilité par la coordination de seconde sphère avec l’α-cyclodextrine vient d’être publié – http://www.nature.com/ncomms/journal/v4/n5/full/ncomms2891.html

Le résumé note: «La récupération de l’or en utilisant une chimie respectueuse de l’environnement est impérative d’un point de vue environnemental. Nous rapportons ici l’assemblage spontané d’un complexe supramoléculaire unidimensionnel avec une superstructure à chaîne étendue {[K (OH 2 ) 6 ] [AuBr 4 ] (α-cyclodextrine) 2 } n formée lors de la coprécipitation rapide de l’α-cyclodextrine et KAuBr 4 dans l’eau. Ce changement de phase est sélectif pour ce sel d’or, même en présence d’autres complexes carrés-plans de palladium et de platine. À partir d’analyses aux rayons X monocristallins de six complexes d’inclusion entre α, β- et γ-cyclodextrines avec KAuBr 4 et KAuCl 4, nous émettons l’hypothèse qu’une correspondance parfaite dans la reconnaissance moléculaire entre l’α-cyclodextrine et [AuBr 4 ] conduit à une orientation quasi axiale de l’ion par rapport au canal α-cyclodextrine, ce qui facilite une coordination de seconde sphère hautement spécifique impliquant [ AuBr 4 ] et [K (OH 2 ) 6 ] + et entraîne la coprécipitation de l’adduit 1: 2. Cette découverte annonce une procédure verte hôte-invité pour la récupération de l’or à partir de matières premières aurifères en utilisant l’α-cyclodextrine, un glucide peu coûteux et respectueux de l’environnement.