ABB réaffirme sa stratégie à quatre piliers après la vente de Power Grids à Hitachi

Hitachi a accepté d’acquérir 80,1% de la division Power Grids d’ABB dans le cadre d’un accord d’une valeur d’entreprise (EV) de 11 milliards de dollars.

ABB affirme que ce désinvestissement est une extension de son partenariat existant avec Hitachi qui remonte à 2014. Le VE équivaut à un multiple EV / résultat opérationnel EBITA de 11,2 x 1, a déclaré ABB.

ABB a déclaré: «Depuis 2014, les réseaux électriques ont été considérablement améliorés sous la propriété d’ABB. Les derniers résultats (T3, 2018) se situent dans le corridor de marge cible, ayant plus que doublé les marges, avec une évolution positive des commandes de base de tiers enregistrées pour les six derniers trimestres consécutifs. »

La division Power Grids dessert les clients des services publics, de l’industrie, des transports et des infrastructures et se concentre sur des domaines clés tels que l’intégration des énergies renouvelables, la complexité croissante du réseau, l’automatisation du réseau et les micro-réseaux.

ABB a poursuivi: «Dans le monde en évolution rapide des infrastructures énergétiques, avec un paysage de clients en mutation, un besoin de financement et une influence gouvernementale accrue, ABB pense qu’Hitachi est le meilleur propriétaire des réseaux électriques.

«En tant que propriétaire stable et engagé à long terme, avec lequel ABB a développé un partenariat commercial solide depuis 2014, Hitachi renforcera davantage son activité, en lui donnant accès à de nouveaux marchés en croissance ainsi qu’à des financements. Hitachi accélérera Power Grids pour la prochaine étape de son développement, en s’appuyant sur les bases solides acquises sous la propriété précédente d’ABB. »

Dans le cadre de l’opération, ABB conservera initialement une participation de 19,9% dans la coentreprise, mais l’accord de transaction comprend une option prédéfinie permettant à ABB de sortir de la part de 19,9% conservée, exerçable trois ans après la clôture, à la juste valeur de marché. avec un prix plancher à 90% du VE convenu.

La joint-venture aura son siège en Suisse et Hitachi conservera l’équipe de direction pour assurer la continuité des activités.

ABB affirme que cet accord fait partie de ses efforts visant à simplifier son modèle commercial et sa structure. À compter du 1er avril 2019, ABB mettra fin à sa «structure matricielle héritée», permettant à ses quatre principales entreprises de mieux servir les clients, a-t-il déclaré.

Ces activités sont l’électrification, l’automatisation industrielle, la robotique et l’automatisation discrète et le mouvement.

«Chaque entreprise sera soit le premier ou le deuxième acteur mondial sur des marchés attractifs avec de puissants moteurs séculaires. Le savoir-faire établi d’ABB dans le domaine, son expertise en ingénierie et en technologie de classe mondiale positionneront bien les quatre entreprises pour fournir des produits et des solutions innovants pour une valeur client accrue », a déclaré la société.

«Sur la base de la plate-forme numérique commune ABB Ability ™, les entreprises fourniront des solutions numériques sur mesure, générant une valeur client accrue. S’appuyant sur les technologies émergentes, notamment l’intelligence artificielle et sa solide offre logicielle, ABB Ability répondra à la demande croissante des clients d’ABB pour des solutions numériques dans un monde industriel en évolution rapide. »

Le PDG d’ABB, Ulrich Spiesshofer, a déclaré: «Nos quatre nouvelles entreprises, chacune étant un leader mondial, seront bien alignées sur la façon dont nos clients opèrent et se concentreront davantage sur les technologies émergentes telles que l’intelligence artificielle. La simplification continue de notre modèle d’entreprise et de notre structure sera un catalyseur de croissance et d’efficacité dans nos activités. Nos entreprises seront davantage soutenues par le transfert de ressources expérimentées des organisations nationales d’aujourd’hui. »

L’activité Electrification, qui a actuellement un marché adressable de 160 milliards de dollars, sera fortement exposée à des segments de clientèle en croissance rapide, notamment les énergies renouvelables, la mobilité électrique, les centres de données et les bâtiments intelligents, a déclaré ABB. Il sera dirigé par Tarak Mehta, actuellement président de la division Produits d’électrification.

L’activité d’automatisation industrielle comprendra les solutions d’automatisation, d’électrification et numériques intégrées spécifiques à l’industrie, les technologies de contrôle, les logiciels et les services avancés, ainsi que les offres de mesure et d’analyse, de marine et de turbo-charge. Le marché adressable de 90 milliards de dollars devrait croître en moyenne de 3 à 4% / an sur le long terme. L’activité sera dirigée par Peter Terwiesch, actuellement président de la division Industrial Automation.

Le segment de la robotique et de l’automatisation discrète propose des solutions et des services numériques qui offrent aux clients une sécurité, une efficacité, une disponibilité et une vitesse améliorées, et répondent à la demande croissante des clients pour des solutions de fabrication flexibles et intégrées, déclare ABB. Il sera dirigé par Sami Atiya, actuellement président de la division Robotics and Motion.

L’activité Motion, quant à elle, fournira aux clients une gamme de moteurs électriques, générateurs, entraînements et services innovants, ainsi que des solutions de groupe motopropulseur numériques intégrées. Il sera le premier acteur du secteur et sera dirigé par Morten Wierod, actuellement Managing Director Business Unit Drives.

ABB a l’intention d’accueillir une mise à jour de sa stratégie parallèlement à ses résultats du trimestre de décembre, attendus le 28 février.