Adrok ouvre un nouveau bureau à l’Île-du-Prince-Édouard, Canada

Adrok, le développeur écossais de scanners souterrains profonds, étend ses opérations avec un nouveau bureau canadien, qui fournira une base pour desservir les clients existants dans la région et développera des affaires au sein de l’industrie en plein essor de l’exploration minérale du pays. Le scanner à résonance diélectrique atomique (ADR) d’Adrok utilise des ondes radio et des micro-ondes pour localiser, identifier et cartographier les ressources naturelles souterraines, y compris le pétrole et le gaz, les gisements de minerais métalliques et les minéraux industriels. Contrairement à d’autres technologies sismiques 3D, ADR utilise la spectroscopie pour mesurer les longueurs d’onde et identifier les minéraux et les types de roches dans le sous-sol.

Adrok Canada sera basée à l’Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.) après que l’entreprise a reçu une subvention importante du programme d’innovation de l’Île-du-Prince-Édouard du gouvernement provincial. La nouvelle base créera six emplois pour les techniciens en géophysique et sur le terrain qui rassembleront et analyseront les données sur place avant de les renvoyer au siège écossais à Édimbourg pour une analyse plus approfondie. Il y aura également une fonction de vente et de marketing afin de renforcer la clientèle de l’entreprise dans la région. Adrok travaille au Canada depuis 2011 après avoir reçu un investissement de 3 millions de livres sterling du client clé Teck Resources Ltd – une société de ressources diversifiées engagée dans l’exploitation minière et le développement minier responsables. La société a également ouvert une base à Houston au début de l’année dans le cadre de ses plans d’expansion mondiale qui comprend une base à Perth, en Australie.

Gordon Stove, MD d’Adrok, a déclaré: «Le Canada est en train de devenir la première destination de l’exploration minérale et il est logique pour nous d’étendre nos activités étant donné notre travail continu avec Teck Resources. La subvention de l’Île-du-Prince-Édouard est un coup de pouce majeur pour nous et nous sommes impatients de développer l’entreprise dans la région. L’un des plus grands défis de l’industrie canadienne est la durabilité et l’environnement et nous tenons à tirer parti de nos récents succès avec nos clients et à démontrer à quel point la technologie ADR est l’avenir de l’exploration minière.