Une technologie de pointe pour produire de l’eau bénéfique grâce à l’essor de l’industrie du gaz de houille en Australie

QGC, l’un des principaux explorateurs et producteurs australiens de gaz de houille, a signé un contrat avec un consortium de GE et Laing O’Rourke pour la construction d’une usine de traitement des eaux dans le sud-ouest du Queensland qui soutiendra l’industrie du gaz de houille en croissance rapide de la région. Le gaz de veine de charbon est une forme de gaz naturel emprisonné dans les lits de charbon par l’eau et la pression du sol. L’eau à haute salinité est produite dans le cadre de l’extraction de gaz de veine de charbon, qui doit être traitée d’une manière respectueuse de l’environnement.

La nouvelle usine de traitement des eaux du Kenya utilisera les technologies avancées de traitement des membranes et des eaux thermales de GE pour dessaler l’eau produite lors de l’extraction du gaz des veines de charbon. Ce processus produira de l’eau qui convient à une réutilisation bénéfique dans une variété d’applications, telles que l’irrigation pour les agriculteurs et l’eau de traitement pour les clients industriels. L’installation, qui sera construite près de la ville de Chinchilla, à environ 290 km à l’ouest de Brisbane, aura la capacité de traiter jusqu’à 72 millions de litres / j.

QGC, une entreprise du groupe BG, développe l’un des plus grands projets d’infrastructure en Australie pour transformer les abondantes réserves de gaz de veine de charbon du Queensland en gaz naturel liquéfié (GNL). La demande mondiale croissante d’énergie et la pression croissante pour des carburants plus propres pour réduire les émissions de gaz à effet de serre stimulent le développement de l’industrie du GNL du Queensland, utilisant le gaz de veine de charbon comme matière première.

«GE fournira l’expertise technique et l’équipement de processus pour le projet, tandis que nous apporterons notre expérience de conception et nos compétences en construction au travail», a déclaré Stephen Wilson, directeur général des infrastructures pour Laing O’Rourke. «Notre expertise en ingénierie, complétant l’expertise de GE, a été essentielle pour obtenir le contrat.

«Des procédés de traitement avancés permettront à l’usine de traitement des eaux du Kenya de convertir l’eau de gaz de veine de charbon en une qualité adaptée à une réutilisation bénéfique. Cela soutient à la fois les objectifs de QGC et la politique de gestion de l’eau du gouvernement australien pour ce secteur en croissance », a déclaré Heiner Markhoff, président et PDG des technologies de l’eau et des procédés de GE Power & Water.

La nouvelle installation de traitement de l’eau comprendra sa propre centrale électrique, qui sera alimentée au méthane de couche de charbon. Le projet s’appuie sur une relation existante entre GE et Laing O’Rourke; les deux sociétés ont travaillé ensemble sur la centrale électrique de Darling Downs récemment achevée, la plus grande centrale électrique à cycle combiné d’Australie. La station de traitement des eaux du Kenya devrait entrer en service commercial au dernier trimestre de 2011.