AEM annonce les destinations des exportations américaines de matériel de construction en 2011

Les exportations américaines de matériel de construction ont augmenté de 43% en 2011 par rapport à l’année précédente pour un total de 23,5 milliards de dollars de machines expédiées vers d’autres pays, selon l’Association of Equipment Manufacturers (AEM). Cela fait suite à une croissance de 28% en 2010 après une baisse de 38% en 2009 suite à la crise financière mondiale. «Les ventes à l’exportation continuent d’aider les fabricants américains de matériel de construction à rester ouverts aux affaires et à maintenir les emplois américains, en particulier avec le secteur de la construction national toujours en train de se redresser», a déclaré Al Cervero, vice-président d’AEM, secteur de la construction.

Les exportations vers l’Australie et l’Océanie ont ouvert la voie en 2011 avec un gain de 73%, la région ayant pris livraison de 2,8 milliards de dollars d’équipement de construction fabriqué aux États-Unis. Les exportations de machines de construction vers l’Amérique du Sud ont augmenté de 39% en 2011 avec des achats d’une valeur de 4,3 milliards de dollars, et les exportations de matériel de construction vers l’Amérique centrale ont augmenté de 23% et ont totalisé 2 milliards de dollars. Les ventes à l’exportation vers l’Asie ont augmenté de 44% pour atteindre 3,1 milliards de dollars en 2011, et les achats de l’Afrique de machines de construction américaines ont augmenté de 41% pour atteindre 1,3 milliard de dollars l’année dernière. Les exportations de matériel de construction vers l’Europe ont augmenté de 49% pour un total de 2,8 milliards de dollars en 2011, et les exportations vers le Canada ont augmenté de 40,5% et ont totalisé 7,2 milliards de dollars. Les 10 pays qui ont acheté les machines de construction les plus fabriquées aux États-Unis en 2011 étaient le Canada avec 7,2 milliards de dollars, en hausse de 40,5% pour cent; L’Australie à 2,7 milliards de dollars, en hausse de 79%; Le Mexique à 1,6 milliard de dollars, en hausse de 28%; Chili à 1,3 milliard de dollars, en hausse de 45%; Le Brésil à 951 millions de dollars, en hausse de 25%; La Chine à 903 millions de dollars, en hausse de 81%; La Colombie à 811 millions de dollars, en hausse de 38%; L’Afrique du Sud à 683 millions de dollars, en hausse de 72%; La Russie à 652 millions de dollars, en hausse de 96%; et le Pérou à 572 millions de dollars, en hausse de 31%.

AEM et sa  campagne I Make America ont fait pression pour des politiques favorables aux exportations qui créent et maintiennent des emplois aux États-Unis. Il s’agit notamment d’accords de libre-échange tels que l’ALE États-Unis-Corée mis en œuvre, qui éliminera les droits d’exportation sur environ 80% des produits industriels américains et environ 67% des produits agricoles américains. Dans une action récente d’AEM, l’association appelle à une réautorisation par le Congrès de l’Export-Import Bank, avec un plafond d’exposition accru afin que davantage d’entreprises puissent bénéficier de ses services. Ex-Im Bank est autonome. Il se concentre sur les petites et moyennes entreprises, car les prêteurs privés sont souvent incapables ou peu disposés à leur offrir un soutien financier et d’assurance.