AGG cherche à accélérer le projet aurifère de Kobada sur les résultats de l’ingénierie SENET

Le SENET a terminé l’évaluation technique d’un scénario de production élargi au projet aurifère Kobada de African Gold Group, dans le sud du Mali, ce qui suggère que le débit pourrait dépasser l’objectif de l’étude de faisabilité définitive de 100 000 oz / an.

L’évaluation décrit une course de 3 Mt / an d’alimentation de mine combinée à un circuit gravitaire et une section de carbone dans la lixiviation (CIL) à Kobada, qui dispose d’une base de ressources mondiale de plus de 2,2 Moz d’or, selon African Gold Group.

Le résultat positif des travaux d’essais métallurgiques, qui a confirmé le potentiel de récupération constante d’or de 96% sur tous les types de minerais, contre 80% auparavant, a permis à SENET, filiale de DRA Global, de concevoir une usine offrant la flexibilité de traiter tous les types de minerai du projet aurifère Kobada, a déclaré la société.

« Intégrant l’expérience d’autres opérations en Afrique de l’Ouest, l’usine est conçue avec une facilité de construction et d’exploitation en priorité », a déclaré African Gold Group. «Le schéma simplifié (qui minimise les besoins en équipements de traitement coûteux et longs) devrait également réduire le calendrier de construction à environ 18 mois contre 22 mois. La consommation électrique globale devrait être faible étant donné la nature molle du minerai à Kobada. »

Danny Callow, chef de l’exploitation de la société, a déclaré: «Notre usine de traitement d’oxyde flexible et robuste nécessite une faible puissance et utilise une technologie éprouvée capable de traiter notre mélange de saprolites et de latérites. Notre procédé gravitationnel et CIL permet une récupération de 96% de l’or avec une faible consommation de réactifs et une faible consommation d’énergie. Tous ces composants contribuent à un coût global de maintien bas et à un coût d’investissement compétitif. »

Il a ajouté: «Aux prix actuels de l’or, nous tenons à faire avancer ce projet en construction dès que possible.»

Une partie du gain de temps mentionné par Callow est due au fait que SENET a achevé une partie importante de l’ingénierie détaillée de l’usine de traitement de Kobada, ainsi qu’à l’identification de fournisseurs internationaux capables de fournir les biens d’équipement dans les plus brefs délais, a déclaré la société.

Hugo Swart, directeur des opérations de SENET, a déclaré: «Les résultats positifs du programme de travail de test ont permis à SENET d’achever la conception technique de l’ensemble de l’usine. SENET a en outre fait progresser de grandes sections de l’usine jusqu’à un stade d’ingénierie détaillée.

«Les progrès que nous avons réalisés ces derniers mois permettront sans aucun doute à African Gold Group de développer rapidement le projet. Nous sommes également extrêmement heureux d’avoir pu terminer ce travail dans les délais et dans des délais significativement inférieurs au budget, compte tenu des circonstances difficiles du COVID-19. »

La mise à jour constitue une partie importante du DFS, qui devrait être livré ce trimestre.