Agnico Eagle parle du LTE, de l’automatisation et du tri du minerai dans les résultats du premier trimestre

Agnico Eagle Mines a souligné un certain nombre d’initiatives dans ses résultats du trimestre de mars alors que la société poursuit son ambitieux plan de croissance pour atteindre le jalon de production de 2 Moz en 2020.

Les chiffres principaux ont peut-être déçu les investisseurs – le revenu net est tombé à 37 millions de dollars contre 44,9 millions de dollars un an plus tôt, en raison de la baisse des volumes de vente d’or, du prix de l’or réalisé et des revenus des sous-produits – mais il y avait de quoi être enthousiasmé pour l’avenir.

La production du groupe de 398217 oz au cours des trois premiers mois de l’année met l’entreprise sur la bonne voie pour atteindre une production 2019 de 1,75 Moz d’or (1,63 Moz en 2018), a déclaré Agnico Eagle, tandis que la mine d’or Meliadine de la société au Nunavut, au Canada, était en raison d’atteindre la production commerciale le mois prochain. Cela devrait être suivi par le projet Amaruq situé à proximité de la société, produisant le premier or au cours du trimestre de septembre.

Sur le plan technologique, Agnico a rendu compte de ses efforts d’infrastructure de communication à sa mine d’or profonde LaRonde dans la région de l’Abitibi au Québec, au Canada.

Suite au déploiement réussi de son réseau LTE à LaRonde Zone 5, l’entreprise a déployé un réseau LTE à la mine LaRonde sous le niveau 269 en 2018. L’extension du réseau dans la zone de rampe du niveau 269 à la surface et à LaRonde 3 se fera tout au long de 2019, a déclaré Agnico.

«Le réseau LTE facilite l’intégration des technologies d’automatisation actuellement en cours de test à LaRonde Zone 5, qui devraient permettre à l’entreprise de maintenir des niveaux de productivité similaires à LaRonde 3, comme il était historiquement atteint dans les parties moins profondes de la mine», a déclaré la société.

Et, à propos de ces essais d’automatisation à LaRonde Zone 5, Agnico a déclaré: «L’intégration et les tests pilotes d’équipements miniers automatisés (deux camions et une pelleteuse) se sont poursuivis au premier trimestre (mars) de 2019 et se poursuivront pendant le reste de l’année.. »

L’année dernière, Agnico Eagle a confirmé ses plans de tri de minerai à son opération Pinos Altos au Mexique. Cela comprenait l’installation d’une usine pilote à la mine.

La société a déclaré que, dans ses résultats du trimestre de mars, des échantillons seront traités à partir de tous les gisements de Pinos Altos et de La India en 2019 afin de déterminer les avantages de la mise en œuvre de la technologie dans ses opérations mexicaines.

«À ce jour, le tri du minerai à ciel ouvert du gisement de Sinter a donné des résultats préliminaires favorables», a-t-il déclaré, ajoutant que des essais pilotes similaires de tri du minerai sont envisagés dans les autres régions d’exploitation de la société.