Surveillance de la qualité de l’air pour les opérations Xstrata et Vale Inco

Respecter les réglementations gouvernementales strictes sur les émissions atmosphériques tout en maximisant la productivité et la rentabilité est un problème auquel de nombreuses mines sont actuellement confrontées. Une solution à cela est l’AQM TM (surveillance de la qualité de l’air) de Bestech, un système conçu pour surveiller les émissions de SO 2, les températures de surface et de l’air, le rayonnement solaire, ainsi que la vitesse et la direction du vent. Il fournit ensuite ces données via une plate-forme Web aux sociétés minières et au ministère de l’Environnement, aidant à déterminer les concentrations ambiantes de SO 2 et l’assurance qualité.

En 2005, Inco (maintenant Vale Inco) et Falconbridge (maintenant Xstrata) ont approché Bestech pour créer un système innovateur de surveillance de la qualité de l’air afin de remplacer leur système obsolète existant. Cette demande a formé l’AQM, qui est composé du plus grand réseau de surveillance du SO 2 au Canada avec 17 sites de surveillance du SO2 actifs, deux stations météorologiques et une unité mobile de SO 2 en opération dans le Grand Sudbury.

Les deux sociétés minières et le ministère ont tous des architectures informatiques très vastes et différentes pour les données collectées. Le ministère de l’Environnement a besoin de données historiques tierces précises pour surveiller les émissions de l’industrie et utilise ces informations pour des études à long terme. «Le service que Bestech nous fournit est tout aussi important que le système AQM», déclare Frank Javor, responsable Environnement Air chez Vale Inco. «Bestech exploite et entretient le système, s’interface avec le ministère de l’Environnement et effectue les rapports juridiques nécessaires.»

Les informations sont reçues par les exploitants du programme de réduction des émissions (ERP) de la fonderie de Vale Inco, qui exécutent des modèles de dispersion basés sur de nombreuses données météorologiques et AQM pour gérer avec précision les niveaux de production de la fonderie. «Les données AQM collectées aident notre opérateur ERP à prendre de meilleures décisions dans un laps de temps plus court», déclare Javor.

Les opérations de fusion de Xstrata reçoivent des données en temps réel pour leur permettre de réagir et d’ajuster les niveaux de production, garantissant en outre le contrôle et la conformité à la législation sur les émissions. Il alimente les données d’AQM directement dans les systèmes de modélisation de SO 2 de sa fonderie, ce qui lui permet de prédire quels seront ses niveaux d’émissions pour toute la journée de travail avec un degré élevé de précision. «La capacité de se fier aux données en temps réel et de savoir qu’elles sont précises, fiables et que nous pouvons augmenter ou réduire la production à différents moments de la production de la journée est très précieuse», déclare Marc Butler, surintendant de l’environnement chez Xstrata.

En raison des conditions environnementales extrêmes dans lesquelles le système fonctionne, le système AQM a été conçu en utilisant une solution de collecte PLC à semi-conducteurs afin de surmonter les interruptions et les fluctuations de courant qui paralysent généralement les systèmes basés sur PC. Le système a été conçu avec un accès de sécurité à plusieurs niveaux et plusieurs niveaux de redondance des données afin de fournir 98% de collecte et d’extraction de données 24 h / j, sept jours par semaine. De grands volumes de données sont fournis simultanément via des canaux de communication redondants allant des réseaux câblés Ethernet, sans fil, commutés ou RFH gérés par les serveurs Bestech et livrés au ministère de l’Environnement et aux centres de contrôle opérationnel de chaque site minier. Toutes les données sont archivées simultanément à l’aide de trois types de supports d’enregistrement différents, ce qui augmente encore les capacités du système. En cas de dépassement des émissions, le système peut alerter les parties prenantes par SMS, e-mail ou téléphone. Instantanément, une série de processus coordonnés se produisent pour informer les gestionnaires, les opérateurs et les techniciens d’assistance de vérifier leurs paramètres de système d’exploitation respectifs.

Plus récemment, l’Iron Ore Company of Canada (IOC) a acheté le système AQM pour ses activités à Labrador City. «Nous fournirons une solution AQM clé en main qui devrait être mise en service en juin 2010», déclare Pat Dubreuil, directeur de la division Support technique de Bestech. Il fournira à IOC une vue SQL interfacée par une solution OSI PI RDMS, améliorant encore la capture des données d’IOC, ainsi que les performances et la conformité des émissions historiques.

«Nous constatons une augmentation de la demande pour le système AQM de Bestech provenant de divers sites de fusion et municipalités exploitant des sites d’élimination des déchets. Ces groupes sont attirés par l’évolutivité d’AQM, ses licences d’utilisateurs illimitées et ses options de gestion de services complets. Il y a maintenant plus de requêtes provenant d’autres industries qui voient la flexibilité et la polyvalence de la capacité d’AQM à suivre la collecte de données pour les débits des compteurs d’eaux usées, les fluctuations des piézomètres et les données terrestres et géophysiques », explique Dubreuil.

Le système AQM est maintenant intégré dans un autre des produits Bestech appelé NRG1-ECO TM. NRG1-ECO est une solution de gestion de l’énergie à l’échelle de la mine qui fournit des stratégies de contrôle du système telles que la ventilation à la demande (VOD) qui réduit considérablement la consommation d’énergie d’une mine tout en maximisant la productivité, la rentabilité et la sécurité des travailleurs. L’AQM jouera un rôle important au sein du système dans la collecte et la communication des données sur la qualité de l’air dans les mines.

«Grâce au système AQM de Bestech et à l’attention que notre société accorde à la diligence raisonnable et aux processus établis, nous nous sentons mieux préparés pour éviter les dépassements de la qualité de l’air, car AQM est fiable et efficace car il alimente les données de manière transparente dans nos systèmes», déclare Marc Butler, Xstrata. «En fait», ajoute Butler, «depuis que j’ai travaillé avec Bestech et mis en œuvre la solution AQM, mon implication dans les problèmes liés aux émissions a presque disparu.»

En 2010, Xstrata espère dépasser son tonnage de production des années précédentes et malgré cela, Butler est convaincu que l’opération de fusion réduira davantage les émissions avec l’aide des autres systèmes internes d’AQM et de Xstrata. www.bestech.com