Les électeurs de l’Alaska valident le cadre réglementaire de l’État pour l’exploitation minière

Northern Dynasty Minerals explique que la semaine dernière, les habitants de l’Alaska ont émis un vote de confiance clair dans les normes de qualité de l’eau de l’État, ses protections pour le saumon et la santé humaine, et son cadre réglementaire général pour l’exploitation minière des roches dures. Le 26 août, les électeurs de l’Alaska se sont rendus aux urnes pour l’élection primaire de l’État et ont voté sur la mesure de vote 4, une initiative qui remettait en question les normes de qualité de l’eau existantes et aurait pu introduire de nouvelles réglementations non définies pour l’exploitation minière. Par une majorité substantielle de 57:43, les Alaskiens ont défait la mesure de vote 4 et ont renforcé leur soutien au cadre réglementaire existant de l’État.

«Les habitants de l’Alaska croient clairement que le processus de délivrance des permis d’État et fédéral, et les normes environnementales existantes pour la qualité de l’eau et la protection des poissons, sont les mesures appropriées par lesquelles le projet Pebble et les autres mines de roche dure de l’État devraient être jugés», a déclaré Ronald Thiessen, président et chef de la direction de Northern Dynasty Minerals. «Nous sommes encouragés par le résultat et soutenons le processus de réglementation en Alaska. Les Alaskiens veulent que Pebble soit jugé sur les faits, sur la base de la science empirique et des normes environnementales rigoureuses et des exigences en matière de permis des États-Unis et de l’État de l’Alaska. Nous sommes d’accord et nous nous engageons à développer un projet respectueux de l’environnement et socialement responsable qui soit acceptable pour les régulateurs fédéraux et étatiques et les citoyens de l’Etat.

Pebble Limited Partnership, l’opération basée en Alaska détenue à 50% par Northern Dynasty et une filiale américaine d’Anglo American, fait actuellement progresser la conception de projets et des programmes d’ingénierie, et devrait finaliser une étude de préfaisabilité pour le projet Pebble au second semestre. de 2009 après avoir reçu les commentaires des parties prenantes.

Une fois l’étude terminée, le partenariat demandera les permis d’État et fédéraux requis pour le projet. Le processus de délivrance des permis sera guidé par la loi sur la politique nationale de l’environnement (NEPA), impliquera au moins 11 agences de réglementation des États et fédérales, et offrira des opportunités multiples et continues pour la contribution du public.