Le double de l’Alaska se termine dans une impasse

Selon un rapport de Mineweb, l’ un des différends les plus vifs entre deux sociétés minières au cours de l’année écoulée s’est terminé par un murmure alors que Barrick Gold et NovaGold ont décidé qu’il était temps d’enterrer la hache de guerre et de travailler ensemble pour développer le projet Donlin Creek en Alaska.

Il y a un peu plus d’un an, les deux entreprises se livraient à des duels lors de conférences de presse, de batailles de rachat, devant les tribunaux et devant les organismes de réglementation canadiens. La semaine dernière, cependant, NovaGold et Barrick ont ​​annoncé qu’ils formeraient une société à responsabilité limitée à 50-50 pour convertir Donlin Creek en un projet, selon le rapport.

Alors que NovaGold a insisté pendant un certain temps sur le fait que Barrick ne serait pas en mesure de terminer une étude de faisabilité sur Donlin Creek avant la date limite du 12 novembre, en réalité, Barrick a terminé ses travaux sur l’étude de faisabilité le mois dernier.

Le PDG de Barrick, Greg Wilkins, a déclaré aux analystes lors d’une conférence téléphonique en août 2007 que le plus grand mineur d’or du monde n’était pas intéressé à renforcer son ancienne participation de 30% dans Donlin Creek si le projet n’était pas un projet décent.

Le vice-président de NovaGold, Doug Nicholson, a été nommé directeur général initial du projet Donlin Creek jusqu’au 31 décembre 2009. Wilkins a déclaré que «Barrick et NovaGold travailleront ensemble de manière constructive, en se concentrant sur ce qui est le mieux pour le projet. La résolution de ces différends est en cours. les meilleurs intérêts de toutes nos parties prenantes. «