Alphamin rend compte de la conception détaillée et des estimations budgétaires

Le développeur canadien de la mine d’étain Alphamin Resources a annoncé les résultats des travaux de conception détaillés et les estimations budgétaires pour son projet d’étain Bisie détenu à 80,75% en République démocratique du Congo. Les travaux ont entraîné une amélioration de plusieurs paramètres opérationnels ainsi qu’une augmentation des réserves prouvées et probables à 4,67 Mt à 3,58% Sn.

Le rapport explique que si la méthode fondamentale d’exploitation n’a pas changé, les paramètres de disposition et de conception de la mine se sont améliorés depuis la mise à jour de l’étude de faisabilité publiée en juin 2016. L’augmentation du prix de l’étain a permis de réduire la teneur de coupure de 1,8% à 1,4%. Cela a permis une augmentation de 10% du tonnage extrait et une augmentation de 2,5 ans de la durée de vie de la mine à 12,5 ans.

Grâce à ces changements, la production annuelle moyenne est passée à 9 642 t, tandis que le coût décaissé de production a augmenté de 19% à 8 837 $ / t d’étain produit. Le coût en capital tout compris a également augmenté, passant de 124,4 millions de dollars à 151,4 millions de dollars. Le rapport indique que la construction de la mine et des infrastructures associées devrait avoir lieu avant décembre 2018.

Le PDG d’Alphamin, Boris Kamstra, a déclaré: «L’achèvement de la phase FEED et CBE marque une autre étape importante et passionnante alors qu’Alphamin fait progresser le projet pour devenir la première mine industrielle dans la province du Nord-Kivu en RDC.

Le point de vue de l’ITRI est que «le projet est mondialement compétitif et significatif à la fois en termes de haute teneur en étain, de faibles coûts d’exploitation et de production projetée. Le principal obstacle au développement du projet a toujours été le risque d’investissement perçu en RDC, où se situe le projet. Cependant, la société prend des mesures positives pour atténuer les risques de sécurité, avec une stratégie de mineurs artisanaux et à petite échelle (ASM) en cours de mise en œuvre afin que les mineurs ASM puissent travailler légalement hors de la concession Alphamin.