ALROSA évalue les options de restauration et de fermeture de la mine de diamant souterraine de Mir

Suite à l’analyse de plusieurs options d’ouverture de gisement et de développement en profondeur, ALROSA a élaboré des plans de restauration ou de fermeture complète de la mine souterraine de Mir actuellement suspendue dans l’Extrême-Orient de la Russie.

ALROSA a déclaré que le concept nécessite une exploration en profondeur jusqu’à -1 300 m pour confirmer les réserves de la mine. Ces activités devraient être achevées au début de 2022. D’un budget d’environ 2 milliards de roubles (31 millions de dollars), ces travaux sont inclus dans le programme d’investissements du groupe de 28,7 milliards de roubles pour 2019.

L’année dernière, la société a suspendu la construction de niveaux de mines profondes en dessous du niveau -800 m où il était nécessaire de réaliser des travaux pour empêcher les phénomènes de dynamique gazeuse enregistrés là-bas, a déclaré ALROSA.

Sur la base des résultats des travaux d’exploration, des trous pilotes seront forés pour commencer la préparation des documents de conception d’ouverture du gisement (d’ici un à deux ans). Ces travaux doivent être achevés avant 2024.

«Simultanément, la société mènera des activités de conception conceptuelle pour assurer l’évacuation de l’eau à la mine et choisir la meilleure technologie minière ainsi que les options de ventilation et de sécurité du gaz», a déclaré ALROSA.

S’il est décidé que la restauration de la mine souterraine de Mir est faisable, la construction devrait durer de six à huit ans.

«En résumé, la restauration de la mine Mir peut commencer au plus tôt en 2024 et seulement si les études donnent des résultats positifs, et s’il est confirmé que la construction et l’exploitation minière peuvent être effectuées avec le plus haut niveau de sécurité au travail», a déclaré ALROSA.

«La décision d’ALROSA concernant le développement ultérieur de cette mine sera basée uniquement sur des considérations de sécurité et de viabilité économique.»