Un ambitieux plan canadien de production d’électricité au charbon comprend le captage du CO2

La production totale de l’Alberta est d’environ 33 Mt / a de charbon commercialisable. Le gouvernement de l’Alberta et TransAlta travaillent ensemble pour lancer une centrale électrique de pointe alimentée au charbon qui captera et stockera jusqu’à 1 Mt / an de dioxyde de carbone. «Le perfectionnement de la technologie pour réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de la production d’électricité au charbon aura non seulement un impact significatif en Alberta, mais cela pourrait aider dans toute l’Amérique du Nord et dans les pays en développement comme la Chine, a déclaré le premier ministre Ed Stelmach.

«Ce projet offre à l’Alberta l’occasion de devenir un chef de file dans le développement d’une technologie révolutionnaire de capture du carbone qui pourrait être utilisée dans le monde entier.

Le projet Pioneer de l’usine Keephills 3 à l’ouest d’Edmonton utilisera une technologie de pointe pour capturer le CO2. Le CO2 sera utilisé pour la récupération assistée du pétrole dans les champs conventionnels voisins, ou stocké à près de 3 km sous terre. L’investissement de l’Alberta, par l’entremise de son Fonds de capture et de stockage du carbone (CSC) de 2 milliards de dollars canadiens, totalisera 431 millions de dollars canadiens au cours des 15 prochaines années. Un montant supplémentaire de 5 millions de dollars canadiens sera fourni au projet pour soutenir l’ingénierie et la conception de base. Les partenaires privés sont TransAlta, Capital Power et Alstom.