American Manganese découvre un procédé économe en énergie et respectueux de l’environnement pour produire du manganèse électrolytique

Alors que les niveaux illégaux de pollution de la raffinerie de Lanjigarh excluaient le projet de bauxite proposé par Vedanta en Inde, Larry Reaugh, PDG d’American Manganese, était occupé à donner aux administrateurs de Vedanta plus de raisons de rougir – ainsi qu’à donner une lueur d’espoir à l’entreprise, actuellement suspendue, plans d’expansion de la raffinerie. American Manganese a déposé une demande auprès du US Patent Office pour un brevet provisoire pour un procédé hydrométallurgique économe en énergie, utilisant un équipement disponible dans le commerce, pour traiter des ressources de manganèse de faible qualité afin de produire du manganèse métallique de haute pureté et / ou du dioxyde de manganèse – tout en minimisant les impacts environnementaux potentiels.

Reaugh déclare que: «le processus qui a été conçu pour être économe en énergie et en eau et pour répondre à toutes les préoccupations de traitement en ce qui concerne l’environnement n’affectera pas substantiellement l’économie du projet comme envisagé dans le PEA NI 43-101 annoncé précédemment.

Le processus est décrit dans le rapport «La récupération du manganèse à partir de ressources à faible teneur: programme de test à l’échelle de laboratoire terminé» préparé pour l’entreprise par Kemetco Research. Le rapport confirme que le processus peut extraire le manganèse avec une efficacité supérieure à 90% tout en minimisant la consommation d’eau et d’énergie, ainsi que l’empreinte environnementale potentielle. Le schéma de processus conceptuel développé à partir de ce programme de test est basé sur une application unique d’équipement de processus disponible dans le commerce. En plus de la production de manganèse métallique électrolytique, un sous-produit de sulfate de sodium anhydre commercialisable sera également produit.

Des études de lixiviation effectuées sur des échantillons de manganèse typiques de grande taille de particules (plus de 9,5 mm) avec du SO2 lixiviant dans des réservoirs agités indiquent que le matériau est facilement lixiviable. Le matériau est friable et les grosses particules se décomposent facilement lors du lessivage en cuve agitée.

Le lixiviant SO2 est produit sur place en brûlant du soufre élémentaire avec 20% d’air en excès. Au taux de traitement d’alimentation envisagé de 3500 t / jour, l’échange de chaleur des gaz d’échappement du brûleur à soufre produira environ 20 t / heure de vapeur à 400 ° C et à une pression de 45 bars. Dans une turbine à condensation, cette vapeur peut produire 5 MW d’énergie électrique continue; suffisant pour faire fonctionner les processus d’extraction et de production de sous-produits.

La solution de lixiviation enceinte (PLS) est purifiée en deux étapes avant de précipiter le métal sous forme de carbonate de manganèse. La re-dissolution du carbonate de manganèse avec un électrolyte recyclé produit une solution propice à la production de manganèse métallique de haute qualité par électro-gain.

La récupération de l’eau de la solution de procédé stérile de manganèse peut être obtenue avec un rendement énergétique élevé en raison des caractéristiques de solubilité uniques du sulfate de sodium restant en solution. Le sulfate de sodium peut être cristallisé en refroidissant la solution à 0 ° C, et l’eau peut être récupérée via une technologie de nanofiltration disponible dans le commerce. Cette approche est nettement plus économe en énergie que l’évaporation standard car elle évite la chaleur latente nécessaire à la vaporisation de l’eau.

Les résidus solides avec une teneur minimale en eau sont produits par filtration du matériau final de sous-écoulement du CCD, minimisant les besoins en eau pour l’ensemble du processus. Les résidus solides produits à partir des travaux d’essai se sont avérés bénins par la procédure de lixiviation des caractéristiques de toxicité (TCLP) et peuvent être retournés dans les zones minées de la mine à ciel ouvert, facilitant ainsi la remise en état progressive immédiate des zones perturbées.

Cliquez sur le lien suivant pour afficher le schéma: http://www.americanmanganeseinc.com/wp-content/uploads/2010/08/8-19-2010-1-55-46-PM.jpg