Anglo American et ENGIE conviennent d’un approvisionnement en électricité «  verte  » pour Quellaveco

Anglo American et la filiale péruvienne d’ENGIE ont signé un accord pour convertir l’approvisionnement énergétique contractuel actuel du projet de cuivre Quellaveco en sources 100% renouvelables, en plus de s’accorder sur huit années supplémentaires d’approvisionnement en énergie pour la mine, à partir de 2029, à partir de Intrants «énergie verte».

L’accord verra Quellaveco, un projet de cuivre développé par Anglo et Mitsubishi Corp, devenir la première opération minière à promouvoir la construction d’une centrale d’énergie renouvelable non conventionnelle, selon ENGIE.

Dans le cadre de ce pacte, ENGIE Energía Perú a accepté de convertir l’approvisionnement total en électricité de Quellaveco (187 MW) en énergie 100% verte, dont 150 MW sur huit ans à partir de 2029 provenant également de sources d’énergie verte.

ENGIE Energía Perú s’approvisionnera en énergie renouvelable à partir de sa centrale éolienne de Punta Lomitas, un parc éolien en développement d’une capacité nominale commune de 260 MW situé à Ocucaje-Ica et d’une ligne de transport de 60 km reliant la centrale au système électrique national interconnecté. Le projet a obtenu une concession de production et de transport par le ministère de l’Énergie et des Mines, et la construction devrait commencer au second semestre 2021, indique la société.

Tom McCulley, PDG d’Anglo American au Pérou, a déclaré: «Nous travaillons dans différents domaines pour contribuer à un environnement sain. Notre objectif est de transformer la nature même de l’industrie pour assurer un avenir plus sûr, plus propre et plus durable.

«En recourant à l’utilisation de technologies de plus haute précision, telles que celles qu’aura Quellaveco, ainsi qu’en nous concentrant sur la consommation de moins d’énergie et moins d’eau, nous réduirons notre empreinte environnementale pour chaque kilogramme de cuivre que nous produisons, à partir de 2022.. »

Rik De Buyserie, PDG d’ENGIE Energía Pérou, a ajouté: «Grâce aux certificats d’énergie renouvelable délivrés par la centrale électrique de Punta Lomitas pour répondre à la demande du projet Quellaveco, nous sommes fiers et engagés à accompagner notre client Anglo American et minier au Pérou, sur leur chemin vers la neutralité carbone. »

Quellaveco, détenue à 60% par Anglo et à 40% par Mitsubishi Corp, dispose d’un plan de production de 300000 t / an de cuivre sur les 10 premières années de la mine, la première production étant prévue en 2022.