AngloGold Ashanti décolle au projet de réaménagement d’Obuasi

AngloGold Ashanti affirme que la première semaine de dynamitage du développement souterrain a été achevée dans son projet de réaménagement d’Obuasi au Ghana, alors que les travaux visant à verser le premier or d’ici la fin de l’année prennent de l’ampleur.

La première explosion, vers 19 heures le 1er février, a avancé le développement d’environ 4,2 m au niveau de 2700, auquel on accède par la descente d’Obuasi Deeps depuis la surface et qui se trouve à un peu plus de 700 m verticalement sous le portail de déclin, a déclaré la société. Des bancs et un certain nombre d’explosions supplémentaires au visage ont eu lieu depuis, avec plus de 14 m d’avance enregistrés.

AngloGold Ashanti a annoncé au début de l’année dernière qu’elle investirait entre 495 et 545 millions de dollars pour recapitaliser la mine emblématique du Ghana, afin de développer ses 6 Moz de réserve à haute teneur. Le projet verra Obuasi transformé en une mine moderne et mécanisée qui produira, en moyenne, 350000 à 400000 oz / an d’or à des coûts de maintien tout compris de 725 à 825 USD / oz au cours de la première décennie d’exploitation de la mine, selon AngloGold. Des notes plus élevées au cours de la deuxième décennie d’exploitation verront la production s’améliorer davantage, a-t-il ajouté.

AngloGold Ashanti, PDG de Kelvin Dushnisky, a déclaré: «La première explosion a été une étape importante dans la transformation de cette mine importante en une exploitation moderne et productive. Notre investissement dans le réaménagement de la mine d’or d’Obuasi en fera à terme un actif clé pour le Ghana et pour le portefeuille d’AngloGold Ashanti, à long terme.

Le projet reste sur la bonne voie pour produire son premier or d’ici la fin de cette année, avec une montée en puissance prévue en 2020.

AngloGold Ashanti a déclaré qu’il s’était engagé à garantir un contenu local important dans le développement et l’exploitation de la mine, grâce à l’emploi à tous les niveaux et à l’approvisionnement, notamment par la création d’une coentreprise entre l’AUMS australien et le Ghana Rocksure, pour entreprendre le contrat d’exploitation minière souterraine du Ghana.

Le développement du projet progresse comme prévu et il est prévu que la capacité atteindra environ 1 km / mois d’avancement linéaire au cours du second semestre. Les opérations d’arrêt devraient commencer au cours du trimestre de décembre de cette année, à mesure que de nouvelles zones de production seront accessibles.