O’Neill d’Anglo fixe un objectif de 12 mois pour les camions à hydrogène

Lors de la présentation sur les performances de développement durable d’Anglo American en 2018 cette semaine, le directeur technique, Tony O’Neill, a déclaré que la société travaillait sur une solution innovante pour alimenter les camions de transport à l’hydrogène à l’aide de panneaux solaires.

En surdimensionnant la capacité de production photovoltaïque d’un site, l’entreprise serait en mesure de capter suffisamment d’hydrogène pour potentiellement alimenter un camion de transport.

O’Neill a déclaré que tout cela faisait partie du plan de l’entreprise visant à créer un «mix énergétique intelligent qui nous permette de devenir neutre en carbone».

«Cela nous mène directement à l’hydrogène», a-t-il déclaré.

L’approche sur laquelle l’entreprise travaille a nécessité un état d’esprit différent de la part d’O’Neill et de son équipe.

«Ce que certains membres de mon équipe ont fait, c’est dire: ‘OK, nous ne sommes pas inquiets pour un retour. Tant que le projet se lave le visage, qu’est-ce que cela fait? Et que fait-il, en particulier, si vous surdimensionnez suffisamment votre consommation d’énergie pour pouvoir générer de l’hydrogène? »

Le processus de prise de décision change avec un tel point de vue, a-t-il déclaré.

«Tout à coup, nous avons eu suffisamment d’hydrogène pour pouvoir le mettre dans nos camions. Nous avons examiné les camions et repensé leur mode de fonctionnement. Voilà, nous avons découvert que nous pouvions tirer 5 à 10% de plus de nos camions », a-t-il déclaré.

Et cette ligne de pensée et de réingénierie a permis à O’Neill de faire une déclaration audacieuse:

«Notre objectif est d’obtenir, espérons-le, dans les 12 prochains mois, un camion roulant à l’hydrogène.»

Des solutions comme celles-ci pourraient assurer la sécurité énergétique, la résilience des prix, réduire les émissions de gaz à effet de serre, faire basculer Anglo vers une «économie de l’hydrogène» et l’aider à développer les véhicules miniers de nouvelle génération, a déclaré la société.