Arch voit des marchés du charbon dynamiques en 2008 et au-delà

Arch Coal affirme que les marchés américains du charbon réagissent de manière dynamique à la rareté du charbon dans le paysage mondial. Avec de sévères contraintes d’approvisionnement dans les pays exportateurs de charbon traditionnels, notamment des inondations en Australie, des pannes d’électricité en Afrique du Sud et des pénuries de charbon en Chine et en Inde, Arch estime que le charbon américain sera de plus en plus valorisé à des fins de diversification de l’offre.

Arch estime que les importations de charbon aux États-Unis étaient essentiellement stables en 2007, l’offre – principalement d’Amérique du Sud – ayant été détournée vers le commerce maritime à prix plus élevé. Au cours de la même période, le charbon américain est devenu l’approvisionnement d’appoint du marché mondial. En fait, Arch estime que les exportations de charbon des États-Unis ont augmenté de près de 10 Mt en 2007 et s’attend prudemment à une autre augmentation de 20 Mt en 2008.

Les prix du charbon métallurgique et thermique international ont été robustes et ont eu une influence positive sur les prix sur les principaux marchés nationaux du charbon. Les prix de l’indice du charbon des Appalaches centrales ont augmenté en moyenne de 34% en 2007 et ont atteint la barre des 70 $ / t pour la livraison au deuxième trimestre de 2008. De même, les prix de l’indice du charbon du bassin de Powder River ont augmenté de plus de 50% en 2007 et ont approché la barre des 15 $ / t pour la livraison du deuxième trimestre de 2008.

Ces augmentations des prix intérieurs ont été soutenues par des tendances positives de l’offre et de la demande sur les marchés américains du charbon. Du côté de l’offre, Arch estime que la production nationale de charbon a diminué de plus de 16 Mt en 2007, plus de la moitié de cette baisse se produisant dans les Appalaches centrales. Pour l’avenir, Arch continue de s’attendre à ce que d’importants défis géologiques et réglementaires dans les Appalaches centrales restreignent la production dans cette région.

Du côté de la demande intérieure, la production d’électricité aux États-Unis a augmenté de près de 3% en 2007, selon les statistiques compilées par l’Edison Electric Institute. Arch estime que la consommation de charbon pour la demande d’électricité dans le secteur de l’énergie électrique a augmenté de près de 20 Mt l’an dernier – contre une baisse de près de 11 Mt en 2006 – grâce à une croissance économique relativement moyenne et à des conditions météorologiques plus favorables. Au cours du premier semestre de 2008, Arch s’attend à un ralentissement de la croissance de la demande de production d’électricité en raison d’une économie américaine plus faible, mais prévoit que la consommation de charbon aux États-Unis pour toute l’année dépassera celle de 2007.

Arch estime que les producteurs américains détenaient environ 51 jours d’approvisionnement en stocks à la fin de 2007, contre 50 jours à la fin de 2006. Arch continue de croire que l’augmentation des stocks, presque tous dans l’Ouest, s’explique en partie d’un effort des producteurs américains pour augmenter les stocks afin de se prémunir contre les futures ruptures d’approvisionnement.

«2007 a été une année de transition pour les marchés du charbon américains», a déclaré Steven Leer, président-directeur général d’Arch. «Avec l’augmentation de la consommation de charbon et la réduction des niveaux de production, le marché a pu se rééquilibrer essentiellement. Pour l’avenir, nous prévoyons un marché du charbon dynamique en 2008, avec une forte demande internationale de charbon qui fournira le catalyseur d’un renforcement supplémentaire des marchés nationaux du charbon. Alors que les attentes d’un ralentissement économique américain demeurent préoccupantes, les tendances météorologiques normales et la vigueur des marchés mondiaux poussent les prix vers de nouveaux sommets. »

De plus, Arch estime que 14 GW de nouvelle capacité alimentée au charbon sont actuellement en construction aux États-Unis, ce qui représente l’ajout d’environ 50 Mt de nouvelle demande annuelle de charbon. Ces centrales identifiées seront mises en place progressivement au cours des quatre prochaines années, dont environ la moitié devrait démarrer d’ici la fin de 2009. 8 GW supplémentaires – représentant plus de 30 Mt de demande annuelle supplémentaire supplémentaire de charbon – sont à des stades avancés de développement.. Arch s’attend à ce que la majorité de ces usines soient construites au cours des cinq prochaines années.

«Nous pensons que la construction d’une nouvelle capacité de production alimentée au charbon est la bonne réponse pour l’Amérique, car elle nous fournit une énergie domestique abordable, fiable et sûre pour les décennies à venir», a poursuivi Leer. «Dans le même temps, nous pensons qu’il est essentiel d’augmenter les investissements dans la technologie qui peut rendre l’utilisation du charbon dans ce pays et dans le monde entier plus propre, plus efficace et plus respectueuse du climat.»