Areva surveille la santé des travailleurs dans les régions minières d’uranium

AREVA a annoncé le 6 décembre la création de l’OSRA (Observatoire de la Santé de la région d’Agadez). Un an après la mise en place de l’Observatoire de la Santé de Mounana au Gabon, le nouveau site d’Agadez marque un pas en avant dans le processus initié en 2007 par AREVA et ses partenaires. Tout comme l’observatoire de Mounana pour les mines exploitées au Gabon, l’OSRA a pour mission de suivre l’état de santé des anciens travailleurs exposés à l’uranium dans les mines d’AREVA au Niger, ainsi que l’état de santé de la population locale. Il sera consacré à une information transparente des autorités nigériennes, des anciens salariés et des communautés environnantes, avec les résultats d’un suivi sanitaire réalisé autour des sites miniers exploités par AREVA.

Au Gabon, où plus de 40 séances de concertation ont eu lieu depuis que l’Observatoire a commencé ses travaux en octobre 2010, près de 400 anciens salariés de la filiale AREVA COMUF ont subi un examen physique, une prise de sang et une radiographie pulmonaire. Le processus se poursuit avec l’examen de tous les travailleurs identifiés et sera renouvelé tous les deux ans. Le processus sera exactement le même au Niger et pour les observatoires ultérieurs qui seront déployés autour des autres sites miniers du groupe. Si des cas de maladie attribuables à des facteurs professionnels étaient identifiés, le coût des soins de santé correspondants serait pris en charge par AREVA au même titre que pour la couverture médicale française.