AREVA approvisionnera l’Inde en uranium

AREVA, leader des solutions technologiques électronucléaires, a signé un contrat pour la première fourniture d’uranium à l’étranger depuis la réouverture en septembre des activités nucléaires entre l’Inde et le reste du monde. Ce contrat, espère AREVA, ouvrira la voie à un partenariat franco-indien dans le domaine de la production d’électricité nucléaire civile.

Signé lors d’une cérémonie tenue à Mumbai, l’accord comprend un engagement d’AREVA au Département indien de l’énergie atomique de fournir quelque 300 t d’uranium à la Nuclear Power Corporation of India (NPCI) pour fournir ses réacteurs sous le contrôle de l’Agence internationale de l’énergie atomique.. Ce contrat fait suite à l’accord conclu lors du sommet France-Inde du 30 septembre, pour une coopération dans le développement d’applications pacifiques de l’énergie nucléaire. Le combustible complètera les pénuries de réserves nationales destinées à être utilisées dans le parc de centrales nucléaires de l’Inde. Cette offre représente plus d’un tiers de la capacité totale installée de NPCI.

Compte tenu de ses besoins énergétiques considérables, l’Inde prévoit d’accroître rapidement la part de l’électricité nucléaire dans son mix énergétique. D’ici 2020, la capacité de la centrale nucléaire installée du pays pourrait passer de 3 à 40 GW, portant le nucléaire de 3 à 20% de toute l’électricité produite.

Commentant le nouveau contrat, Arthur de Montalembert, Président d’AREVA Inde, a déclaré: «AREVA a gagné la confiance de l’Inde pour ce tout premier approvisionnement en carburant étranger signé depuis l’accord de septembre 2008.» Il l’a décrit comme «un tournant dans le déploiement de son ambitieux programme énergétique; L’Inde a pris la décision réfléchie d’accorder la place au nucléaire dans son bouquet énergétique afin de répondre à ses besoins énergétiques. »