Succès d’Argex avec le procédé CTL pour le vanadium et le titane

Argex Mining a terminé avec succès les essais en mini-usine du minerai de son gisement La Blache détenu à 100%, qui avait débuté en février de cette année. Le minerai a été traité à l’aide du procédé breveté appartenant à la filiale d’Argex, Canadian Titanium Ltd (CTL) et développé pour produire du dioxyde de titane, de l’oxyde de fer et du vanadium (procédé CTL).

Les points saillants des tests sont les suivants:

  • Résultats répétés et cohérents démontrant la production de rutile à base de dioxyde de titane pur à 99,8% directement à partir de matières issues de l’exploitation minière
  • Résultats répétés et cohérents démontrant la production de dioxyde de titane avec une brillance conforme ou supérieure à celle de certains des principaux producteurs de l’industrie du TiO2
  • Un taux de récupération de TiO2 amélioré et cohérent de 90%
  • Les matières organiques utilisées dans le processus CTL ont été recyclées plus de 100 fois, démontrant avec succès la viabilité du processus
  • Produit final TiO2 produit avec succès à la taille optimale de 0,25 micron comme requis pour une utilisation commerciale dans les peintures et autres produits.

«C’est en grande partie grâce au succès de notre technologie exclusive de traitement des minéraux que nous avons pu produire des résultats d’évaluation économique préliminaire aussi réussis», a déclaré le président et chef de la direction d’Argex, Roy Bonnell, «Le PEA nous a confirmé la viabilité économique et technologique de le processus CTL. » Le 26 octobre 2011, Argex a publié des résultats du PEA qui démontraient (entre autres) une valorisation de la VAN de 2,2 milliards de dollars.

«Je suis enthousiasmé et encouragé par les progrès que nous avons réalisés ces derniers mois pour préparer le chemin de la production. Les efforts continus pour simplifier et réduire les risques du projet donnent des résultats positifs », a déclaré Enrico Di Cesare, directeur de l’exploitation et vice-président de la technologie d’Argex.

Le procédé CTL breveté en boucle fermée implique la lixiviation du minerai contenant du titane dans l’acide dans des conditions où le fer et le titane du minerai sont lessivés en solution. Le procédé économe en énergie fonctionne à la pression atmosphérique et ne nécessite pas de prétraitement du minerai (aucune oxydation et / ou réduction n’est requise). Le procédé CTL fonctionne avec une concentration relativement faible d’acide chlorhydrique et évite d’avoir à manipuler des produits chimiques contenant du chlore, du carbone ou du carbone à des températures très élevées.