ARM approuve le projet Two Rivers Merensky à la mine PGM Two Rivers

Le conseil d’administration de l’African Rainbow Minerals (ARM) a approuvé le projet Two Rivers Merensky qui implique l’exploitation du récif Merensky à la mine Two Rivers. Les dépenses d’investissement totales pour le projet devraient être d’environ 5,7 milliards de ZAR (base de 100%) à dépenser sur trois ans. La construction devrait commencer en juillet 2021 et la mise en service de l’usine est prévue au deuxième trimestre 2023.

Des études indiquent que pendant la durée de vie de la mine, 52 Mt à une teneur moyenne en alimentation usinée de 2,9 g par tonne (sur une base de 6 onces) seront extraites et traitées. Une production annuelle à l’état d’équilibre de 182 000 onces PGM 6E, 1 600 t de nickel et 1 300 t de cuivre est prévue une fois que le projet sera pleinement mis en service. Avec ce projet, la mine Two Rivers devrait être positionnée dans la moitié inférieure de la courbe des coûts décaissés de l’industrie. ARM indique qu’une mise à jour sera fournie une fois que les fonctionnalités commerciales et les processus de gouvernance pour l’approbation du projet seront finalisés.

Two Rivers est une joint-venture entre ARM (54%) et Implats (46%), est gérée par ARM. L’opération est située sur la ferme Dwarsrivier dans la partie sud du flanc oriental du complexe Bushveld, à quelque 35 km au sud-ouest de Burgersforst à Mpumalanga, en Afrique du Sud. Actuellement, seul le récif UG2 est exploité, accessible via deux systèmes de puits de descente situés à trois kilomètres l’un de l’autre, à savoir le puits principal et le puits nord. Les opérations minières souterraines sont entièrement mécanisées et la méthode d’extraction des bordures et des piliers est utilisée lorsque les largeurs d’arrêts sont d’environ 1,8 m. Une section minière se compose de huit salles de 12 m, dont la taille des piliers augmente avec la profondeur sous la surface.

Pour le semestre clos le 31 décembre 2020 (H1 F2021), les volumes de vente de concentré de chrome Two Rivers ont augmenté de 28% à 123 554 t en raison d’un rendement plus élevé en chrome. Ceci, combiné à une amélioration de 5% du prix du rand chrome, a entraîné une amélioration de 37% du bénéfice d’exploitation au comptant du chrome. Les volumes de production de PGM ont augmenté de 9% après la résolution des problèmes de flottation rencontrés en juillet 2019. Les volumes de PGM ont augmenté à 150 304 onces de PGM 6E.

La teneur de la mine Two Rivers demeure une contrainte car diverses coupes minières sont effectuées dans les zones récifales multi-fractionnées pour optimiser la teneur autant que possible. Le fonçage accéléré progresse bien, avec l’achèvement du niveau 12 dans le puits principal. Les teneurs en MGP de North Shaft se sont légèrement améliorées, la priorité étant donnée au traitement de ce minerai à l’usine de concentration.

Sur le capital de 552 millions de ZAR dépensé à la mine Two Rivers pour la période, 17% étaient destinés au remplacement et à la rénovation de la flotte minière. L’approfondissement des puits principal et nord ainsi que les installations électriques et mécaniques ont représenté 24% des dépenses d’investissement totales. Le reste des dépenses en immobilisations concernait l’agrandissement de l’usine et l’installation de stockage des résidus. Le projet d’agrandissement de l’usine, qui ajoutera 40 000 t de capacité d’usinage par mois, a été approuvé en décembre 2019. Après que l’entrepreneur a passé des commandes pour certains articles à long délai, la mobilisation du site a commencé en juillet 2020, bien que les restrictions COVID-19 aient retardé l’achèvement du projet prévu d’ici trois mois jusqu’en décembre 2022. L’usine supplémentaire devrait maintenant être mise en service au deuxième trimestre de F2022 avec une rampe complète jusqu’à 360 000 onces 6E PGM par an, qui devrait maintenant être réalisée au troisième trimestre de F2022. La construction de la nouvelle installation de stockage des résidus a été suspendue en raison de la réglementation de verrouillage COVID-19. La construction a repris en mai 2020, les restrictions de verrouillage ayant été assouplies. ARM s’attend à ce que le projet soit finalisé au premier trimestre de F2022. Le retard dans la mise en service de la nouvelle installation de stockage des résidus ne devrait pas affecter les opérations.