Atlanta Gold gère l’eau naturellement contaminée par l’arsenic

Atlanta Gold Corp (AGC) installe actuellement des mises à niveau exclusives à son installation pilote de traitement des eaux (PWTF) qui devraient être opérationnelles d’ici le 31 octobre. Ces mises à niveau sont conformes aux plans et spécifications du «filtre final» qui ont été approuvés par le Service des forêts des États-Unis (USFS). Le PWTF amélioré est conçu pour traiter l’eau contenant des niveaux élevés d’arsenic d’origine naturelle. En effet, AGC a reçu l’ordre de se conformer au permis NPDES réglementé en vertu de la Federal Water Pollution Control Act des États-Unis avant le 31 octobre, en ce qui concerne le traitement des rejets d’eau à la sortie historique de niveau 900 qui est située sur une propriété appartenant au Bureau of Land Management. (BLM) et administré par l’USFS près d’Atlanta, dans le comté d’Elmore, Idaho.

Ernie Simmons, président et chef de la direction de la société, a déclaré: «Ce fut un défi de développer et de mettre en œuvre une installation de traitement de l’eau efficace dans les délais requis. Comme nos voisins, nous sommes préoccupés par les ravages et les retards causés par les incendies de forêt qui se sont abattus sur l’État. Même si les problèmes de sécurité incendie nous ont empêchés de quitter le site du projet pendant sept semaines, je suis maintenant heureux d’annoncer que nous prévoyons que notre installation pilote améliorée de traitement de l’eau sera conforme d’ici le 31 octobre. Cela démontre notre engagement à exploiter le projet d’Atlanta dans un environnement environnemental. de manière responsable et conforme à toutes les normes applicables. »

Tel que prescrit dans le plan d’exploitation supplémentaire (SPOO) approuvé par le gouvernement et les plans et spécifications du filtre final pour le projet minier d’Atlanta, le nouveau système de traitement de l’eau passif exclusif devrait traiter et capturer 99,8% ou plus de l’arsenic, permettant ainsi la conformité. avec la Clean Water Act. Le permis NPDES de la Clean Water Act exige que pas plus de 10 microgrammes / litre ou ppb d’arsenic soient rejetés dans le ruisseau Montezuma. Le personnel installe actuellement sur place deux réservoirs de filtre à fer Zero Valent qui hébergent la dernière étape du système de traitement. Les réservoirs personnalisés de 11,6 m de long ont une capacité totale de 36 000 gallons et fournissent un temps d’exposition des résidents (pour que l’arsenic se lie au fer zéro valent) équivalent à celui qui serait fourni par un étang en plein air de 200 000 gallons.

Les lectures d’arsenic continueront d’être surveillées sur une base hebdomadaire et rapportées mensuellement à l’USFS, au Département de la qualité environnementale de l’Idaho (IDEQ) et à l’Agence américaine de protection de l’environnement.

AGC n’a pas construit l’adit ni provoqué la décharge qui en découle. AGC traite les rejets de l’adit depuis 2006 pour éliminer 85% de l’arsenic d’origine naturelle avant qu’il ne se jette dans le ruisseau Montezuma. Le système pilote de traitement d’eau passif exclusif de la société est illustré dans l’image ci-jointe.