Atlas Copco célèbre un demi-siècle de brise-roches hydrauliques dans le secteur minier

Le mois dernier, Atlas Copco Construction Tools à Essen, en Allemagne, a célébré le 50e anniversaire de l’introduction du marteau hydraulique sur les marchés des mines et de la construction. Une idée innovante née dans la ville allemande d’Essen il y a un demi-siècle a transformé l’industrie minière et est maintenant une norme mondiale. Krupp Berco Bautechnik, acquis par Atlas Copco en 2002, a développé le marteau hydraulique monté sur plate-forme et a déposé un brevet en 1963. La première machine, la HM 400, a suscité un énorme intérêt au salon de Hanovre en 1967 et plus de 2000 unités ont été vendues.

L’objectif était d’économiser du temps et de la main-d’œuvre dans les opérations d’extraction et de démolition où, à l’époque, les outils pneumatiques étaient largement utilisés et le nouveau concept a rencontré un vif succès. Cela signifiait qu’une personne qui utilisait un marteau hydraulique monté sur une plate-forme pouvait effectuer la même quantité de travail que plusieurs opérateurs avec des outils pneumatiques. Cette innovation a marqué le début d’une transformation majeure dans les secteurs de la construction et des mines. Aujourd’hui, les marteaux hydrauliques sont d’usage général et des dizaines de fabricants à travers le monde produisent des machines de ce type sous un grand nombre de marques différentes. Des dizaines de milliers de machines sont vendues dans le monde chaque année.

Gordon Hambach, responsable de la gamme de produits pour les outils de démolition électriques chez Atlas Copco Construction Tools, a déclaré: «Nous sommes convaincus qu’il existe toujours une meilleure façon de faire les choses. Cet esprit d’innovation est un élément essentiel de l’identité d’Atlas Copco, un élément essentiel de notre manière de mener nos activités. C’est aussi la force motrice qui a fait de nous un chef de file dans notre industrie. L’innovation est le moteur ultime de la rentabilité et de la croissance à long terme. »