Mise à jour d’Ausdrill sur les performances d’exploitation

Ausdrill a revu sa performance opérationnelle prévue pour l’exercice clos le 30 juin 2013 à la lumière des résultats du groupe au cours du troisième trimestre de l’exercice 2013 ainsi que des conditions de marché en vigueur et prévoit de publier un bénéfice net après impôts compris entre 90 millions de dollars australiens et 96 dollars australiens. millions d’euros pour l’exercice clos le 30 juin 2013.  L’activité principale d’Ausdrill comprend les services miniers en Afrique et en Australie et a fonctionné comme prévu en partie en raison de l’accent mis sur les services liés à la production. Les bénéfices d’Ausdrill devraient être affectés par le ralentissement général de l’activité dans le secteur minier australien qui a commencé à partir de septembre 2012 et ne s’est pas redressé comme prévu.

Ausdrill considérait le ralentissement comme particulièrement évident dans les domaines suivants:

  • Exploration – il y a eu un retard dans la reprise des activités suite à la fermeture saisonnière pendant la période de Noël, le niveau actuel d’activité ne montrant pas de signes de reprise à court terme. Cela a affecté le forage d’exploration, l’analyse des minéraux et certaines activités de fabrication. Le forage d’exploration a représenté environ 10% du chiffre d’affaires d’Ausdrill au cours du semestre se terminant en décembre 2012;
  • Location de matériel – la baisse des prix des matières premières a généralement entraîné le report de nouveaux projets et la réduction des mouvements globaux de matières physiques sur certains sites de production. Cela s’est traduit par un surplus d’équipement minier dans le secteur, les conditions commerciales sur le marché de la location d’équipement restant en deçà des niveaux attendus. Nous prévoyons que ces conditions commerciales perdureront à court terme. Les revenus de location d’équipement ont représenté environ 8% du chiffre d’affaires d’Ausdrill au cours du semestre jusqu’en décembre 2012;
  • Faiblesse des prix du charbon, du minerai de fer et plus récemment de l’or – entraînant un ralentissement des autres services fournis par Ausdrill en Australie; et
  • Retards dans la montée en puissance du forage de puits de production dans le secteur du gaz de veine de charbon en Australie orientale.

De plus, Ausdrill a développé deux nouvelles activités dans les secteurs de l’analyse des minéraux et du forage de gaz de veine de charbon qui ont été touchés comme décrit ci-dessus. Ausdrill continue de prendre en charge tous les coûts de développement associés à ces activités. Malgré ce ralentissement soutenu de l’activité, Ausdrill prévoit de déclarer un bénéfice net après impôts compris entre 90 millions de dollars australiens et 96 millions de dollars australiens pour l’exercice clos le 30 juin 2013 sur des revenus compris entre 1 150 millions et 1 170 millions de dollars australiens. Ausdrill considère que le résultat prévu est acceptable compte tenu des conditions de marché défavorables qui assaillent l’industrie depuis septembre 2012.

Cette anticipation est sujette aux impacts de toute fluctuation de la valeur du dollar australien par rapport au dollar américain et à l’euro, et suppose que les conditions de négociation actuelles restent inchangées pour le prochain trimestre. Le résultat de l’exercice complet comprend les effets d’éléments importants totalisant environ 16,2 millions de dollars australiens après impôts.

La stratégie d’Ausdrill est de continuer à se concentrer sur le renforcement de ses activités sur les marchés australien et africain et examinera les structures de coûts au sein du groupe et révisera le fonds de roulement pour s’assurer qu’il est proportionné aux niveaux d’activité actuels. Limitation des dépenses en capital aux besoins de remplacement ou aux opportunités de croissance identifiées.