L’industrie australienne salue l’engagement du gouvernement en faveur du captage et du stockage du carbone

Greg Evans, directeur général d’ACALET (Fonds COAL21) et directeur exécutif – Charbon, Minerals Council of Australia (MCA) déclare que l’industrie charbonnière qui finance le plus grand engagement du secteur privé australien dans la recherche et la démonstration de CSC (captage et stockage du carbone) par le biais du Fonds COAL21 se félicite le Fonds de développement de la recherche et de démonstration de 25 millions de dollars A annoncé par le ministre de l’Industrie et des Sciences Ian Macfarlane.

«Les investissements continus dans la recherche, le développement et la démonstration des technologies CSC sont vitaux, parallèlement à l’investissement croissant dans des centrales électriques au charbon modernes, propres et efficaces, qui se produit à un rythme rapide dans toute l’Asie.

«En Australie, nous avons déjà eu un grand succès dans la recherche et la démonstration liées au CSC par le biais du Fonds COAL21 et d’autres initiatives. Ces projets comprennent:

  • Le projet Callide OxyFuel dans le Queensland développe et démontre la capture du carbone à l’aide de la technologie oxyfuel, fonctionnant en mode de capture du carbone pendant plus de 10000 heures
  • De nombreux projets au Queensland, en Nouvelle-Galles du Sud, à Victoria et en Australie-Occidentale visant à démontrer la géologie locale tels que – le NSW Storage Project, Carbon Geostorage Initiative, CTSCo, Carbonnet, Collie South West Hub
  • ANLEC R&D qui travaille avec des chercheurs australiens, dont le CSIRO et des universités australiennes, pour approfondir la R&D à l’appui du CSC.

«À l’échelle internationale, le CSC est en forte croissance avec 22 projets à grande échelle en cours ou en construction, tandis que la centrale au charbon de Boundary Dam de SaskPower au Canada réduit de 90% ses émissions de CO2 au cours de ses premiers mois d’exploitation, soit environ 1 Mt / an de CO2. C’est l’équivalent de retirer 250 000 voitures de la route chaque année.

«L’objectif du programme annoncé d’inclure les priorités de recherche dans les connaissances et la cartographie souterraines, les infrastructures de transport et le développement de la collaboration et des partenariats internationaux est sensé.

«ACALET (qui gère le fonds COAL21) et le Minerals Council of Australia se félicitent du soutien continu du gouvernement australien au CSC en tant que technologie fondamentale pour atteindre les objectifs australiens et mondiaux en matière d’émissions. Comme le souligne le ministre Macfarlane, les ressources énergétiques de l’Australie sont l’un de nos avantages concurrentiels les plus importants et la poursuite de la recherche et du développement dans les sources d’énergie à faibles émissions renforcera le rôle de l’Australie comme superpuissance énergétique.