Le secteur minier australien soutient une politique commerciale ambitieuse et pragmatique

Brendan Pearson, directeur général du Minerals Council of Australia, a déclaré que le secteur des minéraux soutient une approche ambitieuse et pragmatique de la libéralisation du commerce à la suite de la décision de l’administration américaine de se retirer du Partenariat transpacifique (TPP).

«L’absence des États-Unis n’a pas besoin de tuer le PTP.

«Pour l’Australie (qui a déjà un ALE avec les États-Unis), il y a encore beaucoup à gagner dans une approche« TPP moins un ». Pour les secteurs des services miniers et miniers, cela comprend les opportunités de marché et d’investissement dans des pays comme le Pérou, le Vietnam et le Canada ainsi que dans d’autres économies.

«Un« TPP moins un »ne sera pas facile, mais il y a clairement un élan considérable parmi les partenaires de négociation pour tirer le meilleur parti possible de l’accord sur la table.

«Entre-temps, l’Australie devrait également travailler avec ses 15 partenaires d’Asie de l’Est pour intensifier les négociations du partenariat économique régional global. Cette négociation comprend les 10 économies de l’ASEAN plus la Chine, le Japon, l’Inde, la Nouvelle-Zélande, la Corée ainsi que l’Australie. C’est un marché de 3,5 milliards de personnes avec un PIB collectif de 22,5 billions de dollars.

«Ces derniers jours, le président chinois Xi Jinping a annoncé que la Chine allait poursuivre l’ouverture du marché. Nous et les autres partenaires du RCEP devrions le croire sur parole et chercher à intensifier les négociations du RCEP.

«Sur le plan bilatéral, les accords avec l’Inde, l’Indonésie et le Royaume-Uni doivent tous être poursuivis avec vigueur.»