Les produits de base en vrac de l’Australie affichent de solides recettes d’exportation

La hausse des prix des matières premières sidérurgiques et du charbon thermique, ainsi que l’augmentation des volumes d’exportation de GNL, devraient entraîner une augmentation des recettes d’exportation de ressources et d’énergie de l’Australie de 30% en 2016-17, pour atteindre un niveau record de 204 milliards de dollars australiens. Les bénéfices devraient ensuite se stabiliser à ces niveaux en 2017-2018.

Le rapport trimestriel sur les ressources et l’énergie – trimestre de décembre 2016, qui vient d’être publié par le ministère australien de l’Industrie, de l’Innovation et de la Science, montre que les bénéfices records proviennent de flambées de prix des produits en vrac, y compris le charbon métallurgique et le minerai de fer. La publication comprend également (en annexe), les Grands Projets Ressources et Énergie, Édition 2016.

Les prix ont été stimulés par la croissance continue de la demande du secteur sidérurgique chinois, ainsi que par les perturbations de l’offre d’un certain nombre de matières premières. Dans le même temps, des investissements importants dans la capacité de production de l’Australie ont soutenu une forte croissance des volumes d’exportation de GNL.

La demande de matières premières comme le minerai de fer et le charbon métallurgique a été tirée par un rebond du secteur chinois de la construction. Bien que la flambée des prix des produits de base en vrac ait duré plus longtemps que prévu initialement, étant donné la nature temporaire de bon nombre de ces facteurs, les prix du charbon métallurgique et thermique et du minerai de fer devraient baisser du début à la mi-2017.

Les efforts d’efficacité lancés par la plupart des producteurs (pour contrer l’impact de la baisse générale des prix des produits de base) signifient que les producteurs australiens sont bien placés pour répondre à la demande de ressources et d’énergie au cours de l’année prochaine.

Les producteurs de charbon, de minerai de fer et de GNL devraient générer des volumes d’exportation et des revenus plus élevés alors que le boom minier australien poursuit sa transition de la phase de construction à la phase de production. Pour plus d’informations et pour accéder au rapport, visitez www.industry.gov.au/oce