Aveng atteint 750 m au puits Platreef d’Ivanhoe 1; premier LHD à démarrer le développement hors puits

Le président exécutif d’Ivanhoe Mines, Robert Friedland, le président-directeur général Lars-Eric Johansson et la directrice générale d’Ivanplats, le Dr Patricia Makhesha, ont annoncé aujourd’hui que le puits 1 de Platreef a atteint une profondeur de 750 m sous la surface et que le développement latéral de la première station d’accès à la mine est en cours.

La station de 750 m sur le puits 1 fournira un accès souterrain initial au gisement à haute teneur, permettant au développement de la mine de se poursuivre pendant la construction du puits 2, qui deviendra le principal puits de production de la mine. Les zones minières du plan actuel de la mine Platreef se trouvent à des profondeurs variant d’environ 700 m à 1 200 m sous la surface. La station de 750 m du puits 1 permettra également d’accéder au premier puits de forage qui assurera la ventilation des chantiers souterrains pendant la phase de montée en puissance de la mine.

Le premier des équipements miniers souterrains mécanisés et mobiles prévus de la mine – un petit 5,5 t LHD – est arrivé sur place et sera utilisé pour les travaux de développement de la station hors puits sur les niveaux 750, 850 et 950 m. Des personnes des communautés hôtes environnantes de Platreef sont formées en tant qu’opérateurs du LHD.

Le LHD sera le premier équipement mobile mécanisé à être utilisé sous terre sur le flanc nord du célèbre complexe Bushveld en Afrique du Sud. Le gisement épais et plat du projet Platreef est idéal pour l’exploitation minière mécanisée à grande échelle. Au fur et à mesure que le développement souterrain progresse, le plan de la mine prévoit l’ajout d’équipements miniers mécanisés beaucoup plus gros, tels que 14 et 17 t de conduite à gauche et 50 t de camions de transport.

Le fonçage du puits 1 reprendra une fois la station de 750 m terminée. Le puits devrait croiser le contact supérieur du gisement Flatreef (zone minéralisée T1) à une profondeur de puits d’environ 783 m. Au fur et à mesure que le fonçage du puits progressera, deux stations de puits supplémentaires seront développées à des profondeurs d’exploitation minière de 850 m et 950 m. Le puits 1 devrait atteindre sa profondeur finale projetée de 980 m sous la surface en 2019.

«Bientôt, nous serons en mesure de montrer à nos parties prenantes et investisseurs les zones minéralisées remarquablement épaisses et à haute teneur de Flatreef qui nous permettront d’être à l’avant-garde de l’exploitation minière souterraine en vrac sûre», a déclaré Friedland. «Notre objectif est de continuer à faire progresser le projet Platreef sur son chemin critique. Notre développement continu des puits 1 et 2 permettra d’accéder au gisement à haute teneur et contribuera à garantir que le projet est en mesure de répondre au démarrage prévu de la première phase de la mine souterraine et du concentrateur.

Friedland a noté que l’équipe du projet Platreef et son entrepreneur sud-africain de fonçage, Aveng Mining, ont atteint un taux mensuel record de fonçage de puits de 54 m en mars. Le projet a également atteint 160 jours sans accident avec arrêt de travail, une réalisation notable étant donné les défis de sécurité que rencontrent les opérations de fonçage de puits. Ivanhoe affirme qu’il reste attaché à son objectif sur le lieu de travail d’un environnement qui ne cause aucun dommage aux employés, sous-traitants, sous-traitants et consultants.

«Nous pensons que les caractéristiques uniques de notre Flatreef Discovery nous offrent l’opportunité d’un environnement de travail hautement mécanisé et sûr pour une nouvelle génération de travailleurs sud-africains qualifiés et formés. Environ 40% de l’équipe de fonçage de puits de Platreef est maintenant composée d’employés des communautés locales qui n’avaient aucune expérience dans le secteur minier. Les nouveaux employés reçoivent une formation intensive sur place pour l’exploitation minière souterraine et suivent un programme d’initiation à la sécurité au travail.

En juillet 2017, Ivanhoe a publié une étude de faisabilité indépendante et définitive (DFS) pour Platreef qui couvre la première phase de production à un taux d’extraction initial de 4 Mt / an. Le DFS a estimé que le taux de production annuel moyen initial de Platreef sera de 476 000 onces de platine, de palladium, de rhodium et d’or, plus 21 Mlb de nickel et 13 Mlb de cuivre.

«De nombreux investisseurs ne réalisent pas qu’en plus du fait que Platreef devrait devenir l’un des plus grands producteurs africains de métaux du groupe du platine, la mine devrait également être un producteur important de nickel et de cuivre – deux métaux qui sont des composants fondamentaux pour la révolution des véhicules électriques », a déclaré Friedland.

«Le nickel se négocie à des sommets de trois ans, en partie en raison de la demande accrue de métaux nécessaires pour les batteries de véhicules électriques. Le marché se rend de plus en plus compte que la nouvelle ère des véhicules électriques sera une force perturbatrice à long terme qui aura un impact important sur certains métaux clés – tels que le nickel, le cuivre et le cobalt – dès 2020. » Ivanhoe travaille avec des partenaires potentiels de traitement des concentrés pour étudier des moyens d’intégrer une étape de mise à niveau pour produire du sulfate de nickel de qualité batterie.

Les deux premiers explosions de surface pour la coupe en caisson de l’arbre 2 ont été réalisées avec succès plus tôt ce mois-ci; quatre explosions supplémentaires sont prévues. Le dynamitage permettra l’excavation du caisson à une profondeur d’environ 29 m sous la surface et la construction de l’attelage en béton (fondation) pour le harnais en béton de 103 m de haut (chevalement) qui abritera les installations de levage permanentes du puits et soutiendra le collier d’arbre. L’excavation de la coupe de la boîte devrait être terminée d’ici la fin de l’année.

Le puits 2, qui sera situé à environ 100 m au nord-est du puits 1, aura un diamètre intérieur de 10 m, sera revêtu de béton et coulé à une profondeur finale prévue de plus de 1 104 m sous la surface. Il sera équipé de deux bennes de levage de roches de 40 t avec une capacité de hisser un total de 6 Mt / an de minerai – la plus grande capacité de levage de toutes les mines en Afrique. Le casque pour l’installation de levage permanente a été conçu par Murray & Roberts Cementation, basé en Afrique du Sud.