Barrick passera au souterrain uniquement à Hemlo avec un contrat d’exploitation minière

Les activités minières aurifères d’Hemlo en Ontario, au Canada, sont en cours de modernisation et de recentrage pour assurer la viabilité continue de la mine d’or, a récemment annoncé Barrick Gold Corporation. Hemlo comprend la mine Williams – une exploitation souterraine et à ciel ouvert – située à environ 350 km à l’est de Thunder Bay. Plusieurs programmes ont été mis en place pour améliorer sa performance et la prochaine étape consistera à éliminer progressivement l’exploitation de la mine à ciel ouvert et à passer à un modèle d’exploitation minière sous contrat.

L’objectif est de transformer Hemlo en un actif Barrick Tier 2 et de prolonger sa durée de vie de la mine dans le futur. Hemlo dispose d’un degré d’autonomie important dans sa flotte, y compris les camions et les LHD de Sandvik et Epiroc, il sera donc intéressant de voir comment cet aspect de l’opération passe à l’exploitation minière sous contrat et si le focus minier autonome actuel restera ou non.

La chef de l’exploitation de Barrick pour l’Amérique du Nord, Catherine Raw, a déclaré qu’au cours des 34 dernières années, Hemlo avait été un important créateur de valeur pour sa communauté locale, ses partenaires commerciaux et sa main-d’œuvre. Récemment, cependant, ses performances étaient à la traîne, mettant en évidence la nécessité de prendre des mesures correctives. «En repositionnant Hemlo en tant qu’entreprise plus petite mais plus rentable, nous nous assurons qu’elle continuera à offrir de la valeur à sa communauté, à ses employés et à d’autres parties prenantes pour les années à venir. Une durée de vie plus longue et durable de la mine créera des opportunités d’emploi à long terme et un partage des avantages à plus long terme avec la communauté et l’économie locales », a-t-elle déclaré.

«En raison du passage à l’exploitation minière sous contrat et de l’introduction de nouvelles technologies, nous invitons la majorité des employés travaillant sous terre à participer à un programme de départ volontaire. Nous avons déjà rencontré ces employés pour les informer du programme et pour leur assurer qu’ils seront traités équitablement et avec respect pour leurs services à la mine.