Bass Metals bat son plein chez Graphmada Graphite, Madagascar

Bass Metals est passé avec succès de développeur de graphite à producteur de graphite, prenant le contrôle opérationnel de la mine de graphite Graphmada dans l’est de Madagascar. Cette évolution fait de Bass Metals la seule société cotée à l’ASX qui produit et vend actuellement des concentrés de graphite. Cela fait suite à l’approbation par les actionnaires de Stratmin Global Resources fin juillet de la vente de la mine à Bass Metals.

Dans le cadre de la transition opérationnelle, Bass Metals a déjà mis en œuvre un certain nombre d’améliorations à l’exploitation de Graphmada à la suite de sa propre diligence raisonnable approfondie et de la large consultation qui en a résulté avec divers experts. Il s’agit notamment du séparateur magnétique vibrant installé sur le site minier. Fabriqué sur place, le séparateur offre une assurance qualité améliorée du produit vendable après séchage. Cette amélioration peu coûteuse s’appuie sur l’expérience du personnel local et démontre l’approche pratique de l’entreprise en matière de gestion des opérations.

Des améliorations supplémentaires seront mises en œuvre plus tard cette année dans le cadre d’un programme majeur de révision et de remise à neuf de l’usine, axé sur l’augmentation de la qualité et du volume des produits vendables, afin de fournir par la suite un produit de valeur toujours plus élevée.

Bass Metals a engagé Independent Metallurgical Operations Pty Ltd (IMO), basé à Perth, qui a déjà visité le site, effectué des essais métallurgiques et conseillera ensuite l’entreprise sur le choix de la configuration optimale de l’usine.

Les objectifs des travaux de l’OMI sont d’augmenter le débit, les récupérations et la pureté, tout en réduisant les coûts d’investissement et d’exploitation de maintien.

La société a également engagé le consultant sud-africain Scientific Design Pty Ltd pour évaluer le remplacement du séchoir rotatif au bois existant, qui déshydrate les concentrés de graphite finaux. Scientific Design effectuera des tests pour identifier des méthodes de séchage plus écoénergétiques qui permettront de mieux préserver la taille des flocons, cruciale pour le prix du concentré reçu.

Un autre système de séchage en cours d’évaluation peut utiliser du gaz propane liquide (GPL) pour générer de la chaleur dans le processus de séchage. Cela réduira considérablement l’impact environnemental de l’opération en supprimant le four à bois existant. L’installation potentielle d’une infrastructure GPL pourrait également permettre l’utilisation de groupes électrogènes alimentés au gaz et par conséquent entraîner une réduction des coûts d’exploitation.

En vue de son programme de révision, des échantillons en vrac ont été expédiés à la fois en Afrique du Sud et en Australie. Bass Metals continuera de fournir des mises à jour opérationnelles au marché au fur et à mesure que le programme majeur d’amélioration et de rénovation progresse et que les changements opérationnels sont mis en œuvre.

Le PDG de Bass Metals, Tim McManus: «La société est heureuse que, en peu de temps, nous ayons pu définir et mettre en œuvre des changements chez Graphmada. Nous continuons d’être enthousiasmés par les avantages de Graphmada en appliquant une gestion expérimentée, bien financée et moderne à une mine avec un produit haut de gamme éprouvé. Le développement continu et la mise en œuvre rapide du programme majeur d’amélioration et de rénovation verront Graphmada se transformer en un important fournisseur de graphite sur les marchés traditionnels avec la capacité de se développer sur des marchés à forte croissance.

Madagascar est un producteur et exportateur reconnu de graphite depuis 1907 et établit la norme mondiale pour la qualité des produits et la taille des flocons. La mine de graphite Graphmada est située dans l’est de Madagascar, à environ 100 km par autoroute étanche du port d’exportation de Tamatave.

La mine abrite quatre gisements connus. Les activités minières récentes ont été concentrées sur le gisement de Loharano, tandis que le gisement de Mahefedok a également fait l’objet d’essais d’exploitation minière dans le cadre des études de développement de la durée de vie de la mine. Les gisements de Mahela et Ambatofafana doivent encore être explorés à leur plein potentiel. Le graphite de Graphmada est hébergé à la fois dans le régolithe altéré et le gneiss graphitique sous-jacent, la teneur en carbone graphitique augmentant avec la profondeur. À ce jour, toutes les activités d’exploitation minière ont été très peu profondes et peu coûteuses, l’horizon d’exploitation allant de 1,5 m sous la surface à une profondeur de 6 à 8 m. Cependant, le régolithe à graphite est connu pour aller à des profondeurs de plus de 30 m, jusqu’à la minéralisation de roche dure sous-jacente. La minéralisation à Mahefedok seule est ouverte sur une longueur d’environ 1,5 km et jusqu’à une profondeur.

Le personnel de 140 personnes utilise des installations et des infrastructures modernes, avec un médecin sur place, une pharmacie, des logements, des bureaux, des communications et un laboratoire d’analyse à la pointe de la technologie.

Une usine de transformation de produits de 6 000 t / an, avec une installation de séchage et de conditionnement, est également installée sur le site, que l’entreprise prévoit d’améliorer et de rénover pour augmenter la production. Graphmada a vendu environ 1 500 t de produit au cours de l’année civile 2015, une forte proportion du produit étant du graphite à gros flocons d’une pureté de 94% ou plus. La marque Graphmada est synonyme de qualité et est bien implantée sur les marchés traditionnels.

Bass Metals vise à ajouter de la valeur en tirant parti de la réputation de qualité de Graphmada, en améliorant l’efficacité opérationnelle et en développant la production de graphite grâce à une expansion rapide et à faible capital sur un marché à forte croissance.