Plus de coûts pour les producteurs de cuivre et de cobalt de la Copperbelt en Afrique centrale

Suite au leader du magazine de février sur les changements apportés à la Gécamines, vient la nouvelle que le Sénat de la RDC a approuvé cette semaine une loi qui augmente les taxes et les redevances sur les métaux, y compris le cuivre et le cobalt. Le parlement de la Chambre haute du Congo a adopté la loi qui présente de nombreuses similitudes avec celle soumise à l’Assemblée nationale de la RDC en décembre. Cette semaine également, en Zambie, les sociétés minières ont appris qu’elles devaient transporter au moins 30% de leur fret par chemin de fer.

Roskill rapporte que «selon la version de la loi de la RDC rendue publique en décembre, les redevances sur le cuivre et le cobalt passeraient de 2% à 3,5%. La part gratuite du gouvernement dans les projets miniers passera à 10%. Cependant, il est important de noter que les clauses de stabilité existantes peuvent signifier que les entreprises ayant des contrats miniers valides, comme Glencore et CMOC, n’auront pas à se conformer à la plupart des réformes pendant 10 ans. Des taux de redevances accrus seraient appliqués immédiatement à tous les projets. S’il existe de nombreux projets de cuivre / cobalt en RDC, peu sont à un stade avancé. Celles-ci incluent le projet RTR d’ERG et le projet Kalongwe de Nzuri Copper. Il n’est pas clair si ces projets en cours de développement devront faire face à de nouvelles redevances.

«L’évolution du fret zambien peut être considérée comme une initiative du gouvernement visant à relancer le secteur ferroviaire. Le ministre des Transports, Brian Mushimba, a suggéré que les lignes ferroviaires détiennent actuellement une part de marché d’environ 5%, le reste étant géré par le transport routier. Mushimba a noté que l’utilisation excessive du transport routier pour les exportations comme le cuivre, le sucre et le ciment endommageait les routes et augmentait les coûts d’entretien. Le gouvernement aurait approuvé la nouvelle politique avec la Chambre des mines de Zambie et les sociétés minières; de nouvelles règles devraient être appliquées à partir de février. »