Un modèle d’exploration 3D ouvre l’Australie du Sud

Un modèle 3D montrant des paysages souterrains à une profondeur de 100 km de tout un État australien a été lancé. Le modèle de référence géophysique de l’Australie du Sud permet aux utilisateurs de donner vie aux vastes ensembles de données sur les ressources géologiques de l’État.

Le modèle a été offert à la communauté internationale de l’exploration lors de la 25e conférence et exposition géophysiques de cette semaine à Adélaïde, la capitale de l’Australie du Sud.

Il s’appuie sur les innombrables ensembles de données géographiques de l’État, permettant aux utilisateurs de visualiser différents attributs sur des sections transversales de la Terre.

En définissant mieux le contexte géologique, le modèle peut aider les sociétés d’exploration à prendre des décisions éclairées pour mieux cibler les programmes d’exploration, les rapprochant ainsi de nouvelles découvertes minérales.

Le ministre adjoint de l’Australie du Sud auprès du trésorier, Chris Picton, a déclaré que le nouvel outil de recherche et d’exploration était de classe mondiale. Il a déclaré que c’était la première fois qu’un modèle de sa taille, de sa complexité et de sa richesse en données géophysiques était produit pour l’ensemble de l’État.

«Un outil comme celui-ci est indispensable pour relever les défis d’exploration modernes consistant à trouver de nouveaux gisements importants en profondeur, sous abri ou dans des contextes complexes», a déclaré Picton.

Le modèle a été développé en collaboration entre le Département d’État du développement de l’Australie du Sud, l’Université d’Adélaïde, Geoscience Australia et le Deep Exploration Technologies Cooperative Research Center et s’aligne sur l’initiative nationale UNCOVER.

Les sociétés d’exploration peuvent tirer parti des capacités de ce nouveau modèle en le visualisant au Holloway Geoscience 3D Theatre de la South Australia Drill Core Reference Library ou en le téléchargeant en ligne.

L’Australie-Méridionale couvre une superficie de près d’un million de km 2 – légèrement plus grande que la France et l’Allemagne réunies. C’est un producteur mondialement important de cuivre, d’uranium et de zircon. L’État produit également du minerai de fer, du zinc, du plomb, de l’argent, des minéraux industriels (y compris du sel, du sable de silice et du gypse) et des matériaux d’extraction (y compris de la pierre dimensionnelle et de l’opale).