Booyco souligne l’importance d’une bonne sélection de proximité

Alors que de nombreuses mines considèrent les systèmes de détection de proximité (PDS) comme un “ achat rancunier ” pour se conformer à la loi révisée sur la santé et la sécurité dans les mines (MHSA), il incombe toujours aux utilisateurs et aux fournisseurs de veiller à ce que tous les équipements soient adaptés. objectif.

Anton Lourens, directeur général du principal fournisseur de PDS Booyco Electronics, souligne qu’il est important que les mines soient très prudentes dans leur sélection d’équipement – pour éviter de tomber sous le coup de la loi.

«Nous avons constaté une forte volonté de la part du ministère des Ressources minérales de faire respecter la nouvelle législation», déclare Lourens. «Certaines sociétés minières opteront pour l’équipement le moins cher juste pour pouvoir cocher cette case dans les exigences, mais cela crée un risque plus tard – si un accident se produit et que l’équipement n’est pas à la hauteur de la tâche.»

Il souligne également la responsabilité des fournisseurs de PDS de fournir une solution fiable à leurs clients miniers et a souligné qu’il existe encore des fournisseurs sur le marché qui ne comprennent pas pleinement leurs responsabilités légales lorsqu’ils vendent la technologie PDS aux mines.

«Aux termes de l’article 21 de la MHSA, l’équipement fourni par les fabricants d’équipement d’origine (OEM) doit être adapté à l’usage prévu», dit-il. «S’il s’avère que l’équipement n’est pas conforme, alors l’OEM peut faire face à des poursuites civiles et pénales; en tant que fournisseur PDS de l’OEM, nous en assumons également la responsabilité. »

Lourens affirme que le rôle d’un fournisseur compétent est d’aider à éduquer les clients sur l’importance de la volonté de zéro préjudice, ce qui nécessite un engagement et une passion plutôt qu’une approche par cases à cocher.

«Mon point de vue est que notre plus grand défi lorsque nous traitons avec le secteur minier est l’éducation des clients – amener les utilisateurs finaux à comprendre ce qu’est une technologie adaptée à l’usage et quelles sont les limites de chacune de ces technologies», dit-il.

Il ajoute que la recherche et le développement vitaux nécessaires pour faire progresser la capacité des offres PDS devaient être financés par les fournisseurs et non par les mines. Cela imposait une charge financière à toutes les entreprises actives dans cet espace, mais cela était inévitable à la lumière de la législation et les fournisseurs doivent assumer cette responsabilité avec soin et engagement.