Outotec va livrer la technologie de fusion flash de cuivre et de conversion flash à la Chine

Outotec a remporté un contrat avec Guangxi Jinchuan Non-Ferrous Metals pour la conception et la livraison d’une nouvelle usine de production de cuivre qui sera construite dans la zone portuaire de Fangchenggang près de Bei Hai, dans le sud de la Chine. La valeur du contrat dépasse 30 millions d’euros. La livraison d’Outotec comprend des licences d’exploitation pour les technologies Outotec® Flash Smelting et Kennecott-Outotec Flash Converting, l’ingénierie de base et la livraison d’équipements propriétaires pour la fusion et la transformation, l’atelier de moulage d’anodes ainsi que des pièces de rechange. Dans la première phase, la capacité annuelle de la fonderie sera de 400 000 t de cuivre cathodique et devrait être mise en service début 2013.

Outotec® Flash Smelting combiné avec Kennecott-Outotec® Flash Converting est la méthode de fusion de cuivre la plus propre disponible. Outotec® Flash Smelting Process utilise la chaleur de réaction du concentré et aucun combustible externe n’est nécessaire. En raison du faible volume de gaz de procédé et des équipements scellés, un total de 99,9% du soufre peut être capturé. Même le laitier rejeté du procédé est sous une forme stable et utilisé dans la construction de routes ou dans d’autres applications de remblayage ne causant aucune charge environnementale.

«Il s’agit du troisième grand projet de fusion Flash annoncé par Outotec cette année et également de la troisième livraison de la technologie de conversion Flash en Chine. Cet accord montre le haut niveau de confiance du marché pour les technologies de fusion d’Outotec et signifie l’importance des aspects environnementaux et de durabilité. Cette commande du marché chinois exigeant prouve également la confiance du client dans l’expérience globale d’Outotec dans la conception, l’ingénierie et la livraison d’équipements clés de la technologie des fonderies », déclare Pertti Korhonen, PDG d’Outotec.